Sylvain Matrisciano : « Une concurrence loyale mais féroce entre le LOSC et Valenciennes, et même Amiens »

Sylvain Matrisciano RC LensDans la logique de partenariats avec les clubs locaux pour les jeunes mise en place par le RC Lens, le club lensois développe aussi des liens avec les établissements scolaires, tant autour de Lens qu'en région lilloise par exemple. Pour Sylvain Matrisciano, cette stratégie doit permettre d'aider fortement au recrutement de jeunes talents pour la Gaillette, tant au niveau local que mondial avec d'autres éléments, le directeur de la formation soulignant aussi la forte concurrence des clubs régionaux.

« On a de très bonne relations avec nos établissements scolaires. On développe aussi d’autres partenariats, on vient d’en faire un avec le collège Saint-Exupéry à Hellemmes. On ne peut pas éviter d’avoir un regard attentif sur le bassin de population et le recrutement dans la métropole lilloise, mais il ne faut pas non plus que ce soit notre vivier. On a de très bons joueurs dans le Pas-de-Calais et je pense qu’il faut déjà s’attarder sur nos bons joueurs ici. Il faut préparer un parcours pour ces jeunes Lillois, comme on prépare un parcours à Paris pour les jeunes Parisiens. On a 25 observateurs et recruteurs qui tournent sur la France, sous la forme de prestations de services, pour une heure ou deux par semaine, mais cela fait quand même du monde. On a un grand réseau au niveau mondial bien sûr, puisque l’on a des relations en Afrique également et un certain nombre de pays. Mais on va déjà regarder nos forces vives dans le bassin minier. On va garder le Kipstadium, où on a un camp d’entraînement à Tourcoing. On y propose deux séances par semaine à des jeunes gamins. Le club ne m’a pas attendu pour mettre en place un certain nombre de choses, que je voudrais peaufiner. J’ai modifié un peu la formule pour que les tout petits soient au Kipstadium deux fois par semaine, quand ils arrivent au collège. Plutôt que de les déraciner de la métropole lilloise ou de les mettre sur l’A1 qui est une autoroute fort empruntée, on les laisse tranquillement s’épanouir, avec des éducateurs de chez nous, sur la métropole lilloise. On est quand même en concurrence loyale mais féroce avec nos amis lillois et valenciennois, et même amiénois. »

Propos recueillis par Pascal Guislain (RBM 99.6FM) pour MadeInLens

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.