Eric Sikora : « On sait que le match contre Clermont va être compliqué »

Eric Sikora RC Lens 01Après une victoire à l’arrachée face à Quevilly-Rouen, le RC Lens doit se relancer à domicile face à Clermont (à suivre en live radio et live tweet sur MadeInLens.com et RBM 99.6FM). Pour Eric Sikora, la victoire face à Quevilly a soulagé le groupe, qui a pu préparer plus sereinement la réception des Clermontois, qui ne sera pas simple. Mais l’entraîneur lensois espère voir son équipe en action dès le début de match, pour éviter de produire encore une fois une première mi-temps catastrophique, un classique chez les Sang et Or cette saison.

« On va accueillir Clermont avec plus de sérénité que ce qu’on aurait pu avoir à un moment. Cette victoire à Quevilly-Rouen nous fait un bien énorme au niveau du classement. Au-delà des places gagnées, on met Bourg-en-Bresse à 7 points, Quevilly-Rouen à 8 avec un goal-average positif. Il fallait gagner ce match ou tout du moins ne pas le perdre pour rester dans des écarts de points identiques. Ça nous permet d’être un peu plus sereins et plus tranquilles pour préparer le match contre Clermont, parce qu’on sait que ça va être un match compliqué contre une équipe qui a la possession. Peut-être que ça va nous arranger dans le sens où les équipes qu’on a rencontrées nous ont laissé le ballon et avaient un bloc bien compact. On sait que ça va être un match compliqué, mais on sait aussi que, si on venait à gagner ce match-là, on serait à 33 points et ça nous permettrait de bien préparer Les Herbiers et d’être plus soulagés. Il faut qu’on soit en action dès le début du match, pas en réaction comme on a pu l’être à Quevilly. Si on fait cette même mi-temps contre Clermont, peut-être que le match est plié à la mi-temps et on le perd : il faut que ça nous serve de leçon. Il y a une réaction sur la deuxième mi-temps : on marque peut être à la 93e minute mais on fait des changements pour mettre des attaquants et apporter de la vitesse. On est allés jusqu’au bout et ça a payé. Ca montre aussi que le groupe au niveau mental il ne lâche pas : contre Valenciennes, on égalise à la 92e ; contre Quevilly, on marque à la 94e sur un coup de pied arrêté qui - pour une fois - est bien frappé et on met la détermination pour mettre le ballon au fond. C’est aussi important de gagner des matchs grâce aux coups de pied arrêtés.  »

Propos recueillis par Pascal Guislain (RBM 99.6FM) pour MadeInLens

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.