Exclu MadeInLens - Fabien Centonze, « un joueur qui a du talent, du potentiel, qui est loin d'avoir été exploité »

Fabien Centonze RC LensFormé à Evian Thonon-Gaillard, Fabien Centonze évolue depuis deux saisons à Clermont et, à 22 ans, il a déjà joué une petite centaine de rencontres en Ligue 2. Officiellement au RC Lens depuis quelques jours, le latéral droit a vu son arrivée restée quasiment secrète jusqu'à sa signature.

Pour présenter ce néo-Sang et Or, MadeInLens.com a interrogé Didier Cros, journaliste qui suit le Clermont Foot pour le quotidien La Montagne.

Que pouvez-vous nous dire de la nouvelle recrue lensoise ?

« Il nous a laissé sur notre faim. Il est arrivé très jeune d'Evian Thonon-Gaillard. Il nous a été présenté comme attaquant, sur le côté. Corinne Diacre lui a laissé sa chance. Il a joué mais n'a jamais vraiment été décisif. Il n'a jamais réussi à percer. Son poste a alors oscillé entre milieu droit et ailier droit. Il n'a jamais été convainquant ni décisif. Il n'a marqué à ce poste qu'un but, contre l'Olympique de Marseille en Coupe de la Ligue. Ses statistiques étaient, à ce poste, plutôt moyennes. L'an dernier, Corinne Diacre a décidé de le faire reculer au poste d'arrière latéral. A ce poste, il a montré certaines qualités et était meilleur dans le jeu. Il réussissait à se projeter vers l'avant, était plus utile au collectif. Il a fait toute la première partie de saison à ce poste, autant avec Corinne Diacre qu'avec Pascal Gastien, son successeur. »

Quels sont ses qualités ?

« On dira qu'il est très bon à certains moments mais qu'il a des trous d'air, des moments où il sort de la rencontre. Il manque parfois de constance et de consistance. Après un début de rencontre parfait, il a parfois des absences qui pénalisent ce qu'il a fait avant. Par exemple, il ne bloque pas son couloir, il provoque un penalty évitable. C'est la raison pour laquelle il a perdu sa place de titulaire à plusieurs reprises, pour le bonheur de Jérôme Phojo pendant la seconde partie de saison. Il s'est retrouvé sur le banc ensuite. Jérôme nous a semblé tout aussi bon défenseur et aussi bon attaquant. »

Il a peu joué ?

« Il a bénéficié des blessures et des suspensions pour jouer et avoir du temps de jeu. Son avantage, c'est qu'il peut jouer autant à droite qu'à gauche : sa polyvalence lui sert. Il nous a laissés sur notre faim. Je trouve qu'il manque encore un peu de caractère, même s'il est encore jeune : il n'a que 22 ans. Il est sympa et, dans le groupe, il ne pose aucun problème. Il est peut-être trop gentil. »

C'est un transfert, et non une résiliation ou une libération du joueur…

« Il lui restait deux années de contrat, Il y a donc transfert. Le montant est à calculer par une multiplication entre le salaire et le nombre d'années de contrat qu'il lui restait à jouer en Auvergne. »

Est-ce que c'est une perte pour le club ?

« Oui, c'en est une. Il a beaucoup joué même si son poste a varié. Il faisait partie du groupe pro à part entière. S'il n'est pas remplacé, ce sera une perte. Il était dans le groupe tout le temps et a joué 30 rencontres, dont 22 comme titulaire ! Même quand il était remplaçant, c'était un excellent remplaçant. »

Quelles qualités lui reconnaissez-vous ?

« Il va vite, très vite, avec une bonne qualité de centre et de débordement. Il sait lire le jeu et se projeter vers l'avant, comme tout ancien attaquant reconverti en défenseur. Il a du coffre, il sait répéter les efforts, il est dur, volontaire. Il faisait partie intégrante du groupe. »

Au RC Lens, cela fait quelques saisons que le club n'a pas de stabilité au poste de latéral droit…

« Pour Fabien Centonze, ce sera peut-être l'année de l'éclosion. Il est jeune, il en sera à son troisième club et il ne lui faut pas tarder. Il faudra qu'il force sa nature, qu'il se fasse violence. Il a les moyens d'y arriver, mais il faudra qu'il dépasse son niveau actuel pour y réussir. Je pense qu'il atteint l'âge pour devenir mature. Après un transfert, avec les mots de l'entraîneur, il y a des « planètes qui s'alignent » et qui permettent de dépasser certaines limites. Pour moi, c'est un joueur qui a du talent, du potentiel, qui est loin d'avoir été exploité. Il est adorable, d'une grande gentillesse. C’est un mec normal, qui ne se prend pas la tête. Un gars bien. »

Propos recueillis par Pascal Guislain (RBM 99.6FM) pour MadeInLens

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.