AC Ajaccio - RC Lens : Les notes MadeInLens

35 AC Ajaccio RC Lens notesBattu par l’AC Ajaccio (2-0), le RC Lens a livré une très pâle copie qui inquiète ses plus fervents supporters. Il est temps de s’apercevoir que le maintien est loin d’être acquis ! Collectivement et individuellement, les Lensois sont totalement passés à côté de leur match, comme ce fut le cas à de trop nombreuses reprises cette saison.

Les notes : Vachoux (5), Duplus (4), Duverne (3), Cvetinovic (2), Gersbach (5), Chantôme (3), Diarra (3), Mesloub (5), Gérard (3), Markovic (2), Fortuné (4)

Jérémy Vachoux : très peu sollicité, il ne peut rien sur les deux buts. Au chômage technique le reste du temps.

Frédéric Duplus : il est venu souvent apporté le surnombre côté droit mais pour rien, tant son déchet technique sur les centres est ahurissant.

Jean-Kevin Duverne : un nombre incalculable de mauvaises relances. Très décevant.

Dusan Cvetinovic : mais quelle mouche a piqué le Serbe de commettre une faute aussi stupide qu’inutile sur Gimbert ? En tout cas, elle coûte très chère. Pas serein tout au long du match.

Alex Gersbach : le moins mauvais des défenseurs. Solide, il a essayé d’apporter un peu de tonicité sur son côté gauche.

Clément Chantôme : un déchet technique beaucoup plus élevé qu’à l’ordinaire et dépassé au milieu.

Souleymane Diarra : après sa suspension, on attendait beaucoup de son retour. Malheureusement, il a été invisible et agacé d’avoir été remplacé par Mounir Chouiar, inoffensif et inattentif sur le deuxième but.

Walid Mesloub : un des rares à surnager dans un océan de médiocrité mais il ne peut pas marquer à chaque match.

Abdelrafik Gérard : le choix d’Eric Sikora, pour remplacer Abdellah Zoubir, blessé, s’est avéré perdant. Toujours aussi décevant quand on fait appel à lui. Remplacé à l’heure de jeu par Cristian Lopez, sans influence.

Filip Markovic : aligné en pointe, il n’a pas absolument pas pesé. Battu dans tous les duels, il a passé son temps à terre. Blessé et remplacé par Thomas Ephestion qui a été à l’origine de l’occasion de Kévin Fortuné. Ce dernier ne s’est pas caché mais n’a pas transformé l’unique occasion des Sang et Or.

L'adversaire :

L’AC Ajaccio a été solide et efficace sur coups de pieds arrêtés, sans être transcendant dans le jeu. Mais face à de si faibles Sang et Or, c’était largement suffisant. Grâce à ce succès, les Ajacciens passent provisoirement devant les Nîmois à la deuxième place du classement.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.