RC Lens - AS Nancy-Lorraine : « Les Beaux Gosses »

32 RC Lens AS Nancy Lorraine presentationNous avons tous connu ces moments lorsqu’on était au collège. Adolescent à la peau grasse et satinée de boutons, avec un superbe appareil dentaire, on galérait à décrocher un rencard avec les jolies filles du collège. Et il y avait toujours les beaux gosses du collège, doués en sport, avec le survet adidas à pression qui les emballaient toutes. On espérait tous qu’ils n’existent pas ou qu’ils leur arrivent une crasse pour avoir, nous aussi nos chances.

En ce début de saison, plusieurs équipes de Ligue 2 pouvaient enfiler ce costume de beaux gosses. Notre Racing Club de Lens et l’As Nancy Lorraine en faisaient partie. C’est sur qu’elles avaient de la gueule en ce début de saison, avec leurs beaux stades, leur effectif taillé pour la montée. Et manque de pot pour nous, il a fallu que ce soit notre club étiqueté « beau-gosse » de la Ligue 2 qui s’écrase dans les grandes largeurs.

Pourtant, un club réussit l’exploit de faire pire que nous, c’est notre adversaire du jour, l’As Nancy Lorraine. Déjà 4 entraîneurs, un gardien Geoffrey Jourdren non accepté qui mitraille des supporters adverses, des conflits avec leur public… Les Lorrains vivent une saison en enfer. Leur devise « Qui s’y frotte s’y pique » n’a jamais aussi mal porté son nom.

Possédant 6 points d’avance, les Lensois d’Eric Sikora seraient bien avisés de maintenir les Nancéens la tête sous l’eau. A l’aller, les Artésiens avaient livré une prestation catastrophique et étaient revenus miraculeusement de Marcel Picot grâce à un superbe but du droit de Karim Hafez.

Avec davantage de confiance suite à la belle victoire acquise contre Châteauroux, les Sang et Or endossent l’étiquette du favori dans cette rencontre. Il faudra néanmoins se méfier du fameux « choc psychologique » après l’arrivée de Didier Tholot sur le banc du club dirigé par Jacques Rousselot.

Entre ces deux beaux gosses déchus, espérons que le Racing saura garder la côte pour vivre une fin de saison plus sereine. Et laissons les Lorrains allaient « pécho » en National.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.