Interview MadeInLens : Laurent Ménard, directeur de Picwic Liévin, et la collecte des jouets des Red Tigers

Red Tigers Picwic Collecte jouets 2017Depuis plus de 10 ans, les Red Tigers organisent une collecte de jouets afin d’embellir les fêtes de fin d’année des enfants hospitalisés au Centre Hospitalier de Lens. Cette année ne fait pas exception et le “Noël des Enfants” sera, à n’en point douter, à nouveau une grande réussite lors de la remise des jouets prévue le 13 décembre prochain en présence de trois joueurs du RC Lens : John Bostock, Mouaad Madri et Cyrille Bayala, accompagnés d'Eric Sikora. D’autant plus que, cette fois, la section de supporters lensois se voit aidée dans son opération par le magasin Picwic de Liévin, qui lui a offert pour près de 3 500 euros de jouets !

Pour MadeInLens.com, Laurent Ménard, directeur du magasin, en a dit un peu plus à propos de cette opération…

En quoi consiste l’opération réalisée ce matin, avec les Red Tigers ?

« Comme chaque année depuis plusieurs années, on fait des dons de jouets. Avec les Red Tigers, on a déjà fait des dons de jouets en milieu d’année : ils nous avaient sollicité pour un don pour les différents services de l’hôpital de Lens. Là, nous les avons sollicités pour leur faire un don en plus. On leur a offert à peu près 3500 euros de jouets, de tous rayons, de tous âges confondus, que ce soit du high-tech, du jouet, du jeu vidéo… On sait que les Red Tigers vont les redistribuer aux enfants dans les différents services de l’hôpital de Lens. La remise c’est la semaine prochaine, le 13 décembre. Tous les jouets seront distribués et tout ce qui est créatif pourra servir à faire des activités avec les enfants. »

Cela se fait donc dans le cadre d’une opération globale ?

« En fait, nous avons des jouets que notre centrale nous propose d’offrir à une association locale ou à un partenaire. Comme on travaillait déjà avec les Red Tigers, à qui on donnait des jouets pour l’hôpital de Lens, on les a appelés pour leur proposer une palette de jouets, et même un peu plus, car il devait y en avoir deux ce mardi matin… Ils sont venus ce mardi matin et on leur a remis la palette, plus tout ce qui débordait, il y avait deux caddies. Cela fait vraiment plaisir, ça va aux enfants. Ce n’est pas de l’utopie mais, chez Picwic, on aime bien savoir que tous les enfants auront un cadeau de Noël sous leur sapin. On sait très bien que ce ne sera peut-être pas le cas mais, en tout cas, on essaie de faire encore plus, pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer ou qui n’ont pas les moyens. On participe à notre niveau. »

Pourquoi les Red Tigers ?

« Je n’étais pas dans ce magasin l’année dernière, mais ma chef de rayon, Lorina Billet, a eu contact avec eux l’année dernière. Ils ont déjà travaillé ensemble. Ce qu’elle a aimé, et moi j’étais complètement convaincu parce qu’ils m’ont présenté en début d’année, c’est qu’un jouet tout simple peut prendre une proportion complètement différente dans un service hospitalier. Selon les différents services, en pédiatrie par exemple, ils arrivent à utiliser un jouet et à le détourner ou, en tout cas, à l’utiliser pour faire, non de l’éveil ni de l’éducatif, mais pour retransformer ou redonner une autre vie au jouet. Le don, l’énergie qu’ils donnent pour donner les jouets aux enfants, ça me correspond complètement ! Ca a été naturel l’année dernière ; cette année, quand on a fait le plan, c’est naturellement vers eux qu’on s’est tournés aussi. En fin d’année, on a continué à jouer avec eux et à leur offrir ce que l’on pouvait leur offrir en jouets. »

Comment l’opération va se poursuivre ?

« Ce n’est pas une convention, ce n’est pas un partenariat. On s’est dit en avril dernier, quand je les ai rencontrés, “ça nous intéresse” des deux côtés. Ce qu’ils font pour les enfants, ça me parle, ça parle à Picwic et à nos valeurs. On va retravailler avec eux l’année prochaine. On a fait une collecte de jouets parallèle, c’est-à-dire que les enfants et les parents pouvaient acheter un jouet, ils avaient une remise pour le payer moins cher et ils le déposaient ; puis on le déposait aussi aux Red Tigers. Plusieurs animations été faites : par exemple, ma collègue est allée au stade Bollaert-Delelis pour récupérer des jouets aussi pour eux : on les accompagne dans leurs actions. Ce n’est pas uniquement un don, même si le don était très sympathique ce mardi matin, comme ils me l’ont indiqué. C’est aussi le plaisir d’avoir les enfants la semaine prochaine qui vont avoir des jouets ! Une personne de chez nous, ma collègue ou moi selon la vie du magasin, sera à la remise. Ils nous ont invité à continuer le chemin avec eux et on a bien entendu accepté. »

On fait difficilement mieux comme vecteur de lien social à l’échelle locale qu’avec le Racing Club de Lens et ses supporters…

« Je ne suis pas fanatique de football, je n’y connais rien du tout… Mais de ce que j’ai vu avec les Red Tigers, que je ne connais pas plus en dehors de ça, leur projet me correspondait complètement. Je voyais des supporters, je me disais : “ils vont juste supporter une équipe, crier, encourager”... Non, ils profitent justement de l’engouement qu’il peut y avoir avec le Racing Club de Lens pour créer justement un réseau social et un engouement pour le don, pour l’aide avec les uns et les autres. Je trouve que c’est vraiment une très belle initiative et c’est pour cela qu’on continuera de travailler avec eux. En tout cas, dans nos valeurs, on s’y retrouve énormément.

Des Red Tigers que Laurent Ménard tient à remercier pour leur initiative, qui devrait une nouvelle fois mettre des sourires sur les visages des enfants hospitalisés. Place, maintenant, à la traditionnelle remise des jouets au Centre Hospitalier de Lens en présence de joueurs lensois, le 13 décembre !

Propos recueillis par Luc pour MadeInLens.com

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.