RC Lens - Quevilly-Rouen : « Tu peux perdre 7 matchs mais pas 8 »

08 RC Lens Quevilly Rouen Metropole presentationSi l'on s'en tient au raisonnement de l'inoubliable Jeff Tuche, nous devrions empocher les 3 points lundi contre l'US Quevilly- Rouen Métropole...Dans un contexte sportif désastreux, espérons que notre Jeff voit juste !

Trêve de plaisanterie, la réception de l'US Quevilly-Rouen devient un match presque décisif pour le RC Lens, dans la lutte pour le maintien. Aurait-on pu penser une seconde qu'on en serait là au moment de démarrer le championnat le 31 juillet ? Seulement les désillusions se sont enchaînées et la nouvelle défaite à Valenciennes vendredi soir a plongé notre Racing dans les abîmes de la Ligue 2.

5 points de retard sur le premier non relégable (notre adversaire du soir) : la situation devient plutôt contrariante et alarmante. Il s'agirait désormais de ne plus parler, de ne plus se plaindre, mais d'agir ! Nous n'en sommes plus au stade des promesses mais des actes.

Ceci est valable pour le staff et les joueurs. On aimerait tellement qu'Eric Sikora arrive enfin à secouer le cocotier lensois et qu'il explique à ses joueurs ce que représente l'institution lensoise.

Les joueurs, parlons-en d'ailleurs. Depuis le début du championnat, de nombreuses excuses leur sont trouvées : changement d'entraîneur, problème de préparation physique, beaucoup de pression et d'attente du peuple lensois...Mais qu'ils aillent jouer à Marseille et ils sauraient ce que représente la pression locale !

Nous, supporters et amoureux du club, ne demandons qu'une seule chose : la victoire ! Déjà pour ne plus être la risée de la France du football - les 7 défaites consécutives représentant désormais un record - et également pour retrouver une partie de notre fierté de fans et de passionnés du Racing.

Face à une équipe qui vient du national et sans "star", il n'y aura plus d'excuse. Attention toutefois au collectif des hommes d'Emmanuel Da Costa - où évoluent trois anciens Lensois, Rogie, Plumain et Madiani - capables de coup d'éclat (nul à Lorient 1-1 et victoire devant Nancy 2-0).

Cependant, si entraîneurs et joueurs avaient un minimum de respect pour notre club, un seul mot d'ordre : gagner ! « On peut perdre 7 matchs mais pas 8. »

Nicolas Perez

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. 

/script>