Jean-Marc Furlan : « Si la pression est trop négative, tu finis par mal la vivre »»

Stade Brestois 29 Jean Marc FurlanAlors que Brest connaît - comme le RC Lens - un début de saison très délicat, avec un point pris en trois rencontres, Jean-Marc Furlan préfère relativiser les choses quant à l'avenir de son poste d'entraîneur (aucune menace ne pèse sur son poste pour le moment) si une nouvelle défaite ponctuait la rencontre de ce samedi face aux Sang et Or (à suivre en live radio sur MadeInLens.com et sur RBM 99.6FM) et s'il ne parvenait pas à faire remonter son groupe au classement.

« Tout dépend du regard de l'environnement : tout est lié aujourd'hui, dirigeants, supporters, presse... Si la pression est trop négative, tu finis par mal le vivre, évidemment. A Brest, tu sens une cohérence du projet, une confiance, donc ça va. J'ai un bon groupe, un vestiaire qui a envie de progresser. J'aime aussi que l'on montre notre force de travail. Mais, à 60 ans, j'ai pris du recul là-dessus. Il serait hors de question pour moi de m'accrocher si, comme je l'ai déjà vécu, je me retrouvais vraiment face à une trop grande animosité. Mais, donc, nous n'en sommes pas là, évidemment (franc sourire...). »

Source : Le Télégramme

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. 

/script>