Teddy Chevalier : « J’aurais même pu le payer, Alain Casanova ne m’aurait jamais fait jouer »

Teddy Chevalier RC LensPendant six mois au RC Lens avant de retrouver le club de Courtrai où il brille depuis un an, Teddy Chevalier en veut fortement à Alain Casanova et charge copieusement l’ex-entraîneur des Sang et Or. L’ancien Lensois confie n’avoir jamais connu de problèmes de comportement vis-à-vis du coach ou d’autres personnes du club.

« C’était cause perdue. Même une fois, j’avais un problème à une côte. Elle avait bougé. J’ai appelé pour prévenir que je devais voir l’ostéopathe ce jour-là. Et quand j’arrive au club, il me fait passer pour un menteur. Il me convoque directement dans son bureau et il me dit : « Si tu n’as pas envie de t’entraîner, il faut me le dire ». Il a même appelé mes agents pour dire que je n’étais pas présent à l’entraînement. Ensuite, l’ostéopathe confirme que j’ai un problème et que je ne peux pas m’entraîner. Je ne sais pas ce qu’il avait contre moi, mais j’aurai pu faire ce que je voulais, j’aurai même pu le payer, il ne m’aurait jamais fait jouer. » « Jamais de la vie. Quand j’entends ça, ça me met hors de moi. Vous pouvez demander à n’importe quel joueur de cette époque, ils ne comprenaient pas. Je ne me suis jamais embrouillé avec Éric Sikora (ndlr : coach de la réserve à l’époque), ou avec Casanova. Je l’ai toujours respecté. Et même avant de partir, je lui ai souhaité bonne continuation, et j’ai souhaité à l’équipe de monter en Ligue 1. Dans le football, on ne peut pas s’entendre avec tout le monde. Mais je ne lui ai jamais manqué de respect. »

Source : Footmercato

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.