« Aujourd'hui, on reconstruit, on repart sur un nouveau cycle »

RC Lens blasonLors du mercato estival, le RC Lens s'est complètement planté, ratant en très large partie son recrutement comme le confie Gervais Martel. Pour l'ex-président lensois, des erreurs ont été commises, tant cet été que par le passé, et le dirigeant des Sang et Or reconnaît sa part de responsabilité, comme Arnaud Pouille arrivé cet été.

Et les deux dirigeants du Racing Club de Lens espèrent bien que le club a appris de ses erreurs pour redémarrer sur un nouveau cycle à l'avenir.

Gervais Martel : « Il faut qu'on soit moins cons sur le recrutement. Voilà, point final. On s'est retrouvé avec dix nationalités, pas facile de leur expliquer l'histoire de la mine et des mineurs… » « Comme partout ailleurs, il y a des hauts et des bas. Je ne vais pas dire que c'est la malchance, c'est de ma faute certainement. Bien sûr que j'ai commis des erreurs, trente ans que je suis président, bien sûr ! Il n'y a que les mecs qui ne prennent pas de décisions qui n'en font jamais, ou les mecs qui sont complètement cons et qui pensent ne jamais se tromper. Après, on peut toujours se retourner et pleurnicher, mais ce n'est pas trop mon style de pleurnicher. Maintenant, on repart. »

Arnaud Pouille : « Quand je suis arrivé, la plupart des salariés venaient de vivre deux années où il ne savaient pas si le mois qui s'ouvrait était le dernier ou pas. Il fallait avoir un cadre organisationnel normal. Maintenant, j'espère qu'on est lisible avec Solférino, qui est propriétaires à 100%. » « On n'a pas su tirer les bonnes conséquences de l'échec de la montée ratée. On était dans un cycle qui nous tirait vers le bas. Et il y a un petit péché d'orgueil du club qui a eu la médaille en chocolat et qui croit que les autres sont derrière. Eh ben non… On s'est dit qu'on était le leader de ceux qui ne sont pas monté et, en fait, pas du tout. »

Gervais Martel : « Aujourd'hui, on reconstruit, on repart sur un nouveau cycle. Tout ça, c'est un nouveau souffle qui est arrivé dans un club qui ne marchait pas, il faut être clair. Après, le grand public, tout ça, il s'est fout. Lui, ce qu'il veut, c'est des résultats. Nous aussi, c'est ce qu'on attend. »

Source : France Football

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.