Eric Sikora : « A nous de ne pas être les couillons de ce tour »

Eric Sikora RC Lens 02Si le tirage de la Coupe de France voit le RC Lens être opposé à Saint-Brieuc, Eric Sikora ne prend pas le match face aux pensionnaires de National 2 à la légère. Pour l'entraîneur lensois, ce sera une rencontre difficile contre un bon club, motivé et soutenu par son public. Et les Sang et Or devront se montrer au niveau, tant dans le jeu que dans le combat, pour se qualifier et espérer jouer des adversaires de Ligue 1 par exemple par la suite.

« Je ne vais pas dire que c’est un mauvais tirage, mais il y avait d’autres équipes beaucoup plus fortes dans cette poule. Maintenant, c’est un match à l’extérieur, sur un terrain qui va être peut-être difficile, 6-7000 spectateurs, une équipes qui va être poussée à créer l’exploit. J’ai vu leur dernier match contre Vannes : c’est une équipe qui fait de bonnes choses, et c’est une bonne équipe de National 2, qui est 4e dans son championnat et qui n'est pas là par hasard. C’est une équipe dans laquelle il y a pas mal de joueurs qui sont passés dans des centres de formation, donc ça joue. Ce sera à nous d’être prêts. On sait très bien que, dans ce genre de matches, même s’il y a l’avantage de l’écart de division, en Coupe de France, la détermination, la volonté et l’envie peuvent vite niveler ces valeurs-là. A nous de ne pas être le couillon de ce tour et se retrouver en dehors. Surtout qu’on reste sur une série positive et il ne faudrait pas la couper ce mardi à Saint-Brieuc. »

Sur la préparation du match :

« C’est préparé de la même façon qu’habituellement quand on joue en Ligue 2. Dans l’équipe il y aura quelques modifications mais il n’y en aura pas 50 000. On va là-bas pour se qualifier, continuer à gagner des matches et à marquer des buts. La volonté aujourd’hui est de gagner un maximum de matches. Ce matin, je leur ai dit avant d’aller à l’entraînement qu’il fallait bien préparer ce match-là et ne pas le prendre à la légère parce qu’il pourrait nous arriver des bricoles. Bordeaux s’est fait éliminer à Granville… On a vu contre Boulogne les difficultés qu’on a eues en première mi-temps, ça s’est décanté en deuxième mais on était chez nous et à Bollaert. Là, le terrain ne sera pas du tout pareil, il sera un peu plus abîmé. C’est aussi un atout à prendre en compte. Maintenant, si on est prêts, si on a cette envie qu’on a pu avoir à Nîmes et à Brest, dans l’état d’esprit et le jeu il n’y aura aucun problème. Mais si, dans la combativité et la détermination, on est en dessous d'eux, en disant qu’on est un club de Ligue 2 et qu’on va passer, je peux vous dire qu’après le match, je sais ce qu’il va se passer et on ne sera pas en huitièmes. Quand on voit qu’on peut être en huitièmes de finale et qu’on peut après éventuellement continuer la route ou jouer une équipe de Ligue 1, il faut prendre ces matches-là. Il vaut mieux toujours être en compétition, même si c’est en semaine. C’est des matches importants à jouer pour la confiance, l’expérience, et le progrès de notre équipe. »

Propos recueillis par Pascal Guislain (RBM 99.6FM) pour MadeInLens

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.