RC Lens - GFC Ajaccio : les notes MadeInLens

11 RC Lens GFC Ajaccio NotesEn atomisant le GFC Ajaccio (5-0) lundi soir devant son fabuleux public, le Racing remonte sur la 2e marche du podium à une petite longueur du leader messin. Avec un bilan de 8 victoires, 2 nuls et une défaite (sans oublier une différence de buts de +15), les Sang et Or réalisent un début de saison canon. La qualité de la première mi-temps contre des Corses dépassés doit servir de référence pour la suite de la compétition.

Les notes :

Leca (7) - Centonze (6), Radovanovic (6), Tahrat (6), Haïdara (6) - Ba (8), Doucouré (7) puis Bellegarde (63e), Mesloub (7) puis Diarra (74e) - Ambrose (8), Gomis (8), Kyei (6,5) puis Bencharki (53e)

Jean-Louis Leca (7) : Spectateur pendant 45 minutes. Un face à face remporté contre Blayac (57e) puis une parade sur une frappe de Boupendza (58e). Et un clean sheet de plus !

Fabien Centonze (6) : Quelques montées bien senties mais quelques oublis sur son côté. Mais ça reste très solide.

Aleksandar Radovanovic (6) et Mehdi Tahrat (6) : Les tours jumelles du Racing ont rendu une copie propre. Toujours aussi intraitables dans les airs.

Massadio Haïdara (6) : À l’instar de toute l’équipe, il a réalisé un match sérieux.

El-Hadji Ba (8) et Cheick Doucouré (7) : Un gros match de la paire de récupérateurs Sang et Or. Doucouré s’affirme et confirme de match en match. Quant à El-Hadji Ba, il a été énorme à la récupération. La coupure de 15 jours lui aura été profitable.

Walid Mesloub (7) : Le maestro est de retour. Alternant jeu court et jeu long avec bonheur, il a magnifiquement servi Gomis pour le 3ème but. Un léger déchet sur coups de pied arrêtés.

Thierry Ambrose (8) : D’entrée, on a senti qu’il avait de la dynamite dans les jambes. Dans tous les bons coups, il signe une belle frappe pour alimenter son compteur but. Une performance de haut vol du jeune lensois.

Grejohn Kyei (6,5) : Il est à l’origine du 1er et du 4e but. Son jeu axé sur sa puissance physique est un bon complément à la vitesse du duo Ambrose-Gomis.

Yannick Gomis (8) : Mais où s’arrêtera t-il ? Ses limites sont inconnues. Toujours aussi généreux dans ses courses, il n’en est pas moins efficace dans la zone de vérité. Un 3e but tout en subtilité. 7 réalisations en 11 matchs : chapeau !

Les remplaçants :

Achraf Bencharki n’était pas dans le bon tempo ce soir. Ça arrive. Mais il n’a clairement pas marqué des points dans un match plutôt facile.

Jean-Ricner Bellegarde a quant à lui réalisé une rentrée satisfaisante.

Souleymane Diarra ne peut être jugé sur le peu de temps qu’il a passé sur le terrain.

L’adversaire : Demain sera un autre jour...

J’ai pensé, à tort, que l’arrivée de Della Maggiore ferait l’effet d’un choc psychologique pour le GFCA. Son équipe a été catastrophique pendant 45 minutes, période où la tornade lensoise a tout balayé sur son passage. Du mieux en deuxième période mais le mal était fait depuis longtemps. C’était un lundi noir pour les corses. Espérons pour eux que les semaines qui viennent ne se ressemblent pas...

Nicolas Zatti

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.