En plein dans le MiL : la saison d’Adama Guira

Adama Guira RC Lens 01La saison 2016-2017 du RC Lens étant désormais achevée, c’est désormais l’heure des bilans pour l’effectif club lensois.

A partir du mercredi 24 mai et durant les prochains jours, l’équipe de MadeInLens va passer au crible et analyser la saison de chaque joueur Sang et Or dans notre rubrique « En plein dans le MiL ».

Et après les gardiens de but, les défenseurs et Kenny Lala hier, nous continuons sur notre lancée et sur les milieux de terrain avec le bilan de la saison d'Adama Guira.

Fin août 2016, parmi les recrues présentées en toute fin de mercato figure un certain Adama Guira, milieu défensif et international burkinabé. Très honnêtement, je n'ai jamais entendu parler de ce joueur de 27 ans à la taille imposante (1,85 m).

Même les clubs où Adama a posé ses valises n'ont pas marqué l'histoire du football.

Pourtant, le discours d'Alain Casanova me fait dire que la signature du joueur des Étalons apparaît peut-être comme une bonne affaire dans un marché des transferts parfois rocambolesque. « Adama a un profil qui nous manquait. Un joueur capable de jouer devant la défense ou relayeur...On est très content de son arrivée. Il a montré beaucoup de détermination pour signer. Il a le profil pour être un bon joueur de Ligue 1".

Parfait me dis-je, rassuré par le discours du coach artésien. Pourtant, la suite est nettement moins joyeuse. Sa première apparition contre Orléans en début de seconde période est victorieuse : mené 2-1, les Lensois l'emportent 4-2. Dire que son entrée a influencé le score final serait exagérée, mais elle a contribué à solidifier un entrejeu lensois qui, ce jour-là, tanguait sérieusement en première période.

Lors du match suivant à Valenciennes, titularisé par Alain Casanova, Adama Guira ne passe que 6 petites minutes sur la pelouse. Une relance courte de Nicolas Douchez, un contrôle foireux devant la surface, un tacle très rugueux à l'encontre d'Enza Yamissi entraîne son expulsion et l'oblige à prendre sa douche longtemps avant ses petits camarades.

La suite ? Le néant ou presque. Plus aucune titularisation, une apparition en Coupe de France contre Wasquehal et puis plus rien. The End.

Adama Guira est l'archétype de la recrue fantôme. Faire signer un contrat de 3 ans à ce joueur pour ne pas l'utiliser reste pour moi un mystère. Quelle explication rationnelle à sa mise au placard ? Le carton rouge à Valenciennes en début de match ? Un peu court comme argument. Seul le coach lensois pourrait répondre à cette interrogation.

Devant le temps de jeu famélique d'Adama Guira, nous ne pouvons donc pas juger ses performances sportives sous les couleurs Sang et Or. Pas sur non plus qu'on en sache plus la saison prochaine. En tout cas, ce serait étonnant de le revoir sous la tunique lensoise car le joueur est annoncé du côté de l'AC Ajaccio.

Note : non noté (trop peu de temps de jeu)

Cependant, à terme, s'il maintient le rythme d'un carton rouge toutes les 50 minutes, il pourra se révéler un concurrent direct au capitaine de Bastia, Yannick Cahuzac.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. 

/script>