updated 31/03/2017 11:15

Champagne pour le RC Lens à Reims !!

30 Stade de Reims RC Lens ResumeCe samedi, dans le choc au sommet de la Ligue 2 entre le Stade de Reims et le RC Lens, les Sang et Or ont frappé fort, s’imposant sur le score de 0-2, mettant le doute dans les têtes d’un adversaire direct et s’ouvrant la route vers la montée en Ligue 2.

Dans un stade Delaune chauffé à blanc, les supporters du RC Lens étaient nombreux, très nombreux à avoir effectué le déplacement et, dans les tribunes, les chants lensois ont clairement dominé lors d’un début de match sans round d’observation.

Dès le début de match, ce sont les Rémois qui imposent la pression et joue dans le camp lensois. Cette pression se manifeste avec deux corners aux 4e et 5e minutes, avec une tête de Danilson Da Cruz à côté puis un dégagement par la défense lensoise. Le côté droit de la défense et Kenny Lala se retrouvent notamment en difficulté, souvent à l’origine des centres et du danger rémois.

Si le Racing remet le pied sur le ballon peu à peu, les attaquants rémois restent dangereux en prenant la profondeur derrière l’axe lensois. Malgré la possession de balle, les joueurs d’Alain Casanova ne se montrent pas forcément dangereux, peinant à trouver les attaquants : Habib Habibou et Cristian Lopez n’ont quasiment pas touché le ballon pendant les 20 premières minutes avant de se créer deux situations chaudes aux 21e et 22e par Habib Habibou. Durant quelques minutes, les Sang et Or étouffent leurs adversaires, les pressent sur leur surface mais sans concrétiser. Le centre de Kévin Fortuné, décalé sur la gauche à la 25e, passe devant quatre Sang et Or qui ne peuvent reprendre le ballon.

Ce sont les Rémois qui obtiennent la première énorme occasion. Lancé en profondeur, Kyei prend le dessus sur Dusan Cvetinovic et se présente seul face à Nicolas Douchez, mais l’attaquant rémois ouvre trop son pied et rate le cadre. Le Racing peut souffler après ce coup de chaud. Jusque la pause, la domination lensoise reprend avec une possession fortement en faveur des joueurs d’Alain Casanova, mais sans grand danger sur le but de Johan Carrasso.

De ce premier acte, le Racing ressort comme souvent avec une forte possession de balle (64%) mais sans parvenir à marquer comme sur ses huit derniers matchs, sans cadrer la moindre frappe et sans réellement apporter un grand danger sur le but rémois.

L’entame de seconde période est complètement à l’avantage du RC Lens. Si Cristian Lopez est proche de chiper le ballon dans les pieds du gardien rémois, c’est finalement Jeanvier qui marque contre son camp, sur une belle action sur la droite et sous la pression de Kévin Fortuné (0-1, 50e). L’avantage des Sang et Or a failli ne durer que quelques secondes car, dans la minute suivante, Reims est à quelques centimètres de l’égalisation. Sur un coup-franc côté gauche, le ballon est remis devant le but, à 50cm de la ligne, mais les deux Rémois présents ne parviennent pas à pousser le ballon dans le but de Nicolas Douchez et Dusan Cvetinovic parvient à repousser le ballon. Sur un contre, Benjamin Bourigeaud profite de la faiblesse passagère de Jeanvier pour décocher une belle frappe des 20m qui frôle le poteau de Carrasso.

Après cette occasion, les joueurs d’Alain Casanova reculent d’un cran sur le terrain, laissant davantage le ballon aux Rémois pour agir en contre. Et sur ces phases de contres, le RC Lens se montre finalement très dangereux, profitant des espaces dans la défense rémoise. Après la sortie de John Bostock, peu en vue ce samedi, le Racing parvient à doubler la mise par Abdellah Zoubir à la 69e minute. Sur la droite, après un relais avec Kenny Lala, Abdellah Zoubir déboule sur le côté droit, sort le grand pont sur un défenseur avant d’entrer dans la surface et de tromper Carrasso d’une frappe au sol. Un but magnifique au terme d’une action exceptionnelle du milieu offensif lensois !!! (0-2, 69e)

Si Michel Der Zakarian lance ses dernières forces et tente le tout pour le tout, le Racing parvient toujours à se montrer dangereux. Abdellah Zoubir, intenable côté droit, continue son festival offensif, mais sa parvenir à tuer définitivement le match.

La fin de rencontre est à sens unique : le Racing tient sa victoire face à des Rémois qui n’auront jamais trouvé la bonne carburation en seconde période. La bonne série du RC Lens se poursuit avec une quatrième victoire consécutive, qui permet aux Sang et Or de rester en tête de la Ligue 2 et de mettre un bon coup sur la tête d’un concurrent direct pour la montée en Ligue 1.

Il faudra confirmer contre Brest après la trêve mais, à Reims, le RC Lens s’est peut-être ouvert la voie vers un sacre (ou la montée) en Ligue 1.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.