Amiens - RC Lens : les Sang et Or comme à la maison ?

RC LensPrès de deux ans après y avoir disputé la quasi-totalité de sa saison de Ligue 1, le RC Lens retrouve le stade de la Licorne, ce samedi, à l'occasion du choc de la 22e journée de Ligue 2 face à l'Amiens SC (à suivre en live radio sur MadeInLens.com et RBM 99.6FM). Bien qu'à domicile, les hommes de Christophe Pelissier devraient évoluer dans un stade certes à guichets fermés mais acquis à la cause des visiteurs. 

Un "contre-parcage" en tribune sud

Pour la première fois de la saison, le stade de la Licorne affichera donc complet au coup d'envoi d'une rencontre. Avec une affluence moyenne de 7 513 spectateurs et une pointe à 9 050 pour la réception du Red Star (0-0, 12e journée de Ligue 2), l'Amiens SC affiche des chiffres en deçà de sa dernière saison au sein de l'antichambre du football français (9 573 spectateurs de moyenne en 2011/2012). En cause, le retrait des verrières qui pénalise un club pourtant performant sur le terrain mais incapable de faire le plein en tribunes. Ce sera le cas contre le RC Lens, même si l'ambiance devrait être mise par les anciens locataires du stade de la Licorne.   

Le parcage de 700 places alloué aux supporters lensois ayant rapidement trouvé preneur, les fans du club artésien se sont rapidement repliés sur le reste de la tribune sud. Plus de 500 fans du RC Lens ont ainsi obtenu leur billet pour le match par le biais de la billetterie en ligne du site amiénois. Une forte demande qui a amené le club présidé par Bernard Joannin à stopper la vente en ligne et à limiter le nombre de billets par personne. Bien que limités à quatre sésames par personne et accessibles uniquement à la boutique du stade de la Licorne, de nombreux billets ont encore été pris d'assaut par les Sang et Or. Au total, près de 3 000 supporters lensois sont attendus, majoritairement en tribune sud mais également en tribune ouest.

Afin de s'opposer à cet engouement, les dirigeants samariens ont incité les supporters de l'Amiens SC à se regrouper en tribune nord afin de « rivaliser avec le kop lensois et ainsi former un kop géant de l'Amiens SC ». Le point de départ d'une opération qui vise à améliorer l'ambiance au sein du stade de la Licorne, objet d'une réunion entre les dirigeants et les supporters au siège du club, ce jeudi à 18 heures.

Des Lensois revanchards

Défaits le week-end dernier sur sa pelouse par le Nîmes Olympique (1-3, 21e journée de Ligue 2), les Lensois abordent ce "derby" des Hauts-de-France avec l'envie de se relancer. « On espère remonter en Ligue 1 cette année mais tous les matches sont compliqués. On l’a vu lors de la 21e journée de Ligue 2. Malheureusement, on a perdu à domicile mais les sept autres premières équipes au classement ont été incapables de gagner. Le championnat est très ouvert jusqu’à la 8e-10e place. On peut atteindre les deux premières, voire le barrage. On a fait un faux pas samedi mais on espère pouvoir rectifier le tir à Amiens », affirmait Gervais Martel, mardi midi lors d'un déjeuner avec la presse locale. 

Quant aux supporters lensois, ils comptent bien gagner la bataille des tribunes et voir leurs joueurs laver l'affront du match aller, au terme duquel le promu amiénois s'était imposé au stade Bollaert-Delelis pour la première fois de son histoire en championnat (0-1, 4e journée de Ligue 2). Aussi bien sur le terrain qu'en tribunes, c'est donc un match particulièrement compliqué qui attend les coéquipiers de Thomas Monconduit, ce samedi après-midi. Pour l'observateur neutre, ce choc entre deux prétendants à la montée s'annonce fort intéressant et certainement déterminant dans le parcours respectif de ces deux équipes.  

Romain PECHON

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. 

/script>