RC Lens - Nîmes Olympique : les notes de MadeInLens

21 RC Lens Nimes NotesEn ce frais samedi après-midi de janvier, les Sang et Or accueillaient dans leur antre de Bollaert-Delelis, le Nîmes Olympique pour le compte de la 21e journée de Ligue 2. Le Racing Club de Lens, co-leader, se devait de profiter des faux-pas de leurs adversaires la veille, afin de creuser l'écart.

Pour l'occasion, le RC Lens évoluait dans une composition quelque peu différente à celle alignée lors de la victoire en terres tourangelles. En effet, la recrue Oparé remplaçait Zedadka tandis que Gerard prenait la place d'un Autret bien décevant sur se dernière prestation. 

En première période, les Lensois furent incisifs sur leurs premières offensives même si ce sont des Gardois, joueurs et entreprenants, qui tenaient le plus souvent le ballon. Aussi, il a fallu attendre deux coups de pieds arrêtés pour voir les Nîmois prendre l'avantage face à des Sang et Or apathiques en défense (Briançon, 33ème et Sissokho, 38ème) Les errements de la défense lensoise n'étaient que le reflet d'une pâle équipe qui s'est délitée au fur et à mesure de cette période.

Les Sang et Or entamèrent la deuxième période sur un rythme plus soutenu en mordant davantage dans le ballon. Malheureusement, les Nîmois profitèrent d'une rare occasion pour marquer par l'intermédiaire de Savanier qui trompait d'une frappe lointaine à ras de terre un fébrile Douchez (65ème). La fin du match fut alors insipide et nerveuse, tant l'arbitrage et la prestation lensoise furent médiocres ce soir. Signalons juste que Gerard réduisit la marque à la 87ème, histoire de ne pas plomber la différence de buts...

Au final, les Lensois n'auront pas profiter de la situation idéale dans laquelle ils étaient. Ils restent certes à la deuxième place du classement mais ils nourriront le regret de ne pas avoir creusé l'écart face aux poursuivants.

Retrouvez les notes MadeInLens des joueurs artésiens ainsi que les appréciations des principaux protagonistes de la rencontre.

Les notes du RC Lens :

Douchez (4.5) - Lala (6), Duverne (5.5), Cvetinovic (6), Oparé (5) puis Zedadka (62e)- Gerard (5) , Bourigeaud (6.5), Bostock (6), Zoubir (4.5) puis Autret (73e) - Fortuné (4.5), Lopez (5.5)

Entraîneur : Alain Casanova (5)

Remplaçants : Vachoux, Beghin, Zedadka, Klonaridis, Autret

Les déceptions : 

Nicolas Douchez : Un très bel arrêt en première mi-temps ne fait pas oublier un manque d'agressivité dans les sorties sur les coups de pied arrêtés, un peu de nonchalance sur quelques relances au pied et une erreur sur le troisième but nîmois.

La branche offensive Fortuné - Zoubir - Gerard : ce trident offensif n'a cessé de permuter durant le match. En vain. Prendre le ballon pour s'engouffrer dans une défense par une série de dribbles hasardeux sur un terran médiocre. Mauvaise idée. Les ailes manquent de profondeur et sur ce type de terrain la conduite de balle est soumise aux lois du hasard. Bref. Stérile. Agaçant.

Daniel Oparé : étonnant de voir la nouvelle recrue lensoise déjà alignée... Manquant de rythme et sortant en raison de crampes, il est à l'origine des deux premiers buts tout en ayant offert peu de solutions offensives... Une recrue doit normalement apporter une plus-value. Attendons.

Les satisfactions : difficile de trouver des satisfactions ce soir...

Benjamin Bourigeaud RC Lens 03Benjamin Bourigeaud : Le jeune milieu lensois semble avoir été un peu meilleur que ses camarades de jeu. Gros volume de jeu, disponibilité et rage.

Kenny Lala : Dans ce marasme lensois, notons quand même la prestation courageuse d'un joueur qui évolue à un poste qui n'est pas le sien tout en se montrant disponible et volontaire.

Christian Lopez : L'attaquant Sang et Or n'a pas eu d'occasion. Ou très peu. Mais il n'a cessé de se battre et de proposer de multiples bons appels. En vain.

Le coaching d'Alain Casanova (5) :

Le coach artésien avait choisi d'aligner Oparé à la place de Zedadka, auteur d'un bon match face aux Tourangeaux. Mauvaise idée. Le latéral droit s'est montré peu à son avantage ce soir. De même, les supporters restaient perplexes suite à la prestation de la semaine dernière... Ils le sont encore plus ce soir tant l'animation offensive est restée assez stéréotypée. On aurait aimé davantage de changements de rythme et un dispositif plus modulable. Difficile de trouver de la profondeur dans cette équipe qui manque cruellement, par ailleurs, d'impact physique à la récupération. Un Koukou en 6 avec Bourigeaud et Bostock plus haut à ses côtés....Ce ne serait pas possible ? Attendons la fin du mercato pour voir si de nouveaux profls de joueurs pourraient venir aider Casanova. Pour nuancer, soulignons le bon état d'esprit de joueurs combatifs et reconnaissons aussi le froid réalisme des Nîmois et la piètre prestation du trio arbitral. Un soir sans. A oublier.

La note du Nîmes Olympique (7) :

Belle prestation des crocodiles ce soir. Bien en place, courageux et joueurs, les Gardois ont profité des errements de la défense lensoise et de l'apathie générale d'une équipe en manque de créativité pour venir fesser les nôtres, à domicile. Notons la très bon match de Sissokho qui aura été un poison pour la défense centrale, par son impact physique et sa conservation de balle.

Derniers articles

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.