Stade Lavallois - RC Lens : les notes de Madeinlens

17 Laval RC Lens NotesLe RC Lens se déplaçait ce mardi soir au stade Francis Le Basser pour y affronter le Stade Lavallois lors de cette 15e journée de la Ligue 2. Une victoire en terre mayennaise aurait permis aux Sang et Or de magnifier les trois points empochés vendredi soir face aux prétendants havrais. 

Devant des Lavallois volontaires en ce début de mi-temps le RC Lens fit jouer sa maturité technique et tactique, si bien qu'au fil des minutes, nos protégés confirmèrent leur supériorité. Certes, les Lavallois proposaient, par intermittences, un jeu à une touche de balle très intéressant. Cela n'était pas suffisant  pour inquiéter une défense lensoise très solide et efficace. Au contraire, ce sont les Lensois qui petit à petit surent accélèrer le rythme, notamment par les dribbles de haut niveau des techniciens excentrés, Gerard et Zoubir. Longtemps malheureux et inefficace, Fortune concrétisa finalement une magnifique combinaison (testée vendredi) sur coup-franc juste avant la mi-temps, permettant ainsi aux Sang et Or de mener logiquement à la pause.

La deuxième mi-temps repartit sur le même rythme et Lens, sous la baguette magistrale de Zoubir, eut l'occasion de doubler la mise à plusieurs reprises. Laval essaya de réagir au forceps mais se dévoila du même coup ce qui offrit des espaces intéressants aux Sang et Or. En tout cas, jusqu'à la 65ème. Le moment choisit par Casanova pour changer de dispositif afin d'éviter de tomber dans les travers des précédents matchs à l'extérieur. Logiquement, le Stade Lavallois se montra ainsi plus offensif et pressant Rien de bien inquiétant au final, mis à part un coup-franc de Malonga et une occasion très franche en fin de match...

Au final, cette victoire est donc méritée. Elle permet aux Lensois de faire une excellente opération et de se positionner à la 3e place, à 2 points des deux leaders, Troyes et Brest.

Retrouvez les notes MadeInLens des joueurs artésiens ainsi que les appréciations des principaux protagonistes de la rencontre.

Les notes du RC Lens :

Douchez (6.5) - Lala (7), Duverne (8), Cvetinovic (6.5), Hafez (6.5) - Gérard (7) puis Autret (46ème) , Bourigeaud (7.5), Bostock (6.5), Zoubir (8) - Fortuné (6.5) puis Gira (65ème), Lopez (6)

Entraîneur : Alain Casanova (6.5)

Remplaçants : Vachoux, Koukou, Guira, Klonaridis, Autret

Les déceptions :

Cristian Lopez : Emprunté et maladroit, l'attaquant axial semble quelque peu fatigué. Souvent en décalage par rapport au jeu de passes courtes des techniciens lensois, il a perdu de nombreux duels. Il est vrai qu'il est difficile de lire les dribbles répétés de ses passeurs et de déclencher les bons appels. Sa volonté et son abnégation n'ont pas suffi ce soir... Fortune, certes buteur ce soir, aura été aussi décevant par ses choix malheureux...

Matthias Autret : On attendait de Matthias Autret qu'il remplace Gerard, auteur d'une très bonne première mi-temps, d'une autre manière... Décevant dans ses choix et peu rassurant dans ses prises de balle, l'attaquant lensois semble manquer de confiance.

Les satisfactions :

Abdellah Zoubir : Après un début de match très discret, le magistral technicien a pu éclabousser ce match par sa qualité technique, bien aidé il est vrai par la naïveté de la défense lavalloise. Certes, on peut toujours lui reprocher le passement de jambes, la feinte de corps ou le retour-lecture de trop : pourtant, reconnaissons que ses dribbles se sont souvent avérés efficaces ce soir. S'attelant aux tâches défensives e en deuxième mi-temps comme l'ensemble de l'équipe, il sauve les siens d'une égalisation en fin de match en repoussant sur la ligne une occasion lavalloise. Petite dédicace aussi à son acolyte Gérard performant en ce moment et auteur d'une bonne prestation ce soir.

Jean-Kevin Duverne : Impérial dans le défi physique et rassurant dans la relance, le jeune défenseur central lensois confirme son excellent début de saison et se révèle comme un bel espoir. Impressionnant de maturité et de maîtrise. Notons aussi le bon match de toute la défense lensoise et notamment du souvent oublié Lala...

Benjamin Bourigeaud Certes, le jeune milieu lensois ne s'est pas révélé décisif dans la dernière passe mais il a été impressionnant par son volume de jeu, son harcélement et ses récupérations de balle. Travailleur de l'ombre.

Le coaching d'Alain Casanova (6.5) :

Le coach artésien avait décidé de reconduire la même équipe que lors des deux derniers matchs. Bonne inspiration car, malgré des déchets et des contre-temps désormais récurrents sur le plan offensif, l'équipe lensoise a su dominer très logiquement une équipe mayennaise fragile et empruntée. Le remplacement de Fortuné par Guira est la preuve, une nouvelle fois, de la prudence du coach qui a su tirer les erreurs du passé. Certes, Lens a reculé. Mais les Sang et Or n'ont été inquiétés que sur coups de pied arrêtés. Il faudrait juste penser à remplacer un Lopez souvent éreinté en fin de match...

La note du Stade Lavallois (5) :

Bien en place en début de match et proposant par séquences un jeu fluide offensivement, les Lavallois ont rencontré d'énormes difficultés pour se montrer dangereux. Si bien qu'ils attendirent la deuxième mi-temps pour obtenir leur première occasion dangereuse. Surclassés techniquement et physiquement pendant une grande partie du match, les Lavallois ont eu le mérite de se battre à l'image de leur meilleur joueur ce soir, A. N'Diaye. Trop brouillons cependant, les Mayennais ne se sont révélés "dangereux" que sur coup-franc... Insuffisant.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. 

/script>