updated 09/12/2016 14:36

RC Lens - US Orléans : les notes de MadeInLens

08 RC Lens US Orleans NotesPour le compte de la 8e journée du championnat de France de Ligue 2, le RC Lens recevait ce mardi soir Orléans. Auteurs d’une première mi-temps volontaire mais très brouillonne, les Sang et Or ont ployé sur la première occasion orléanaise, et ce, malgré des situations offensives avortées par manque de maîtrise technique dans la zone de vérité. L'égalisation de Bostock sur penalty (panenka, 33') a redonné un espoir de courte durée puisque les visiteurs profitaient des faiblesses de la défense lensoise pour marquer un second but à la 40e minute, renvoyant ainsi nos protégés aux vestiaires sur le score de 1-2.

Fort heureusement, les Lensois sont revenus avec une disposition tactique totalement différente en seconde période. Abandonnant le 4-3-3 variable et  confus pour un 4123 tout aussi modulable (et déséquilibré), les Sang et Or ont cependant pris des risques et ont enfin offert un jeu résolument tourné vers l'offensive. Ces meilleures intentions ont été ponctués par trois buts mérités (Bostock 54' , Lopez  64' puis Cvetinovic 73'), les Lensois se permettant même de rater un pénalty par l'intermédiaire de Zoubir.

Retrouvez les notes de MadeInLensdes joueurs artésiens ainsi que les appréciations des principaux protagonistes de la rencontre.  

Les notes du RC Lens :

Douchez (5.5) - Lala (5.5), Duverne (5,5), Cvetinovic (7), Hafez (7) - Bostock (7.5), Koukou (4) puis Guira à la 45ème (4'), Bourigeaud (4) puis Fortuné à la 45' (7) - Autret (6.5), Lopez (6.5) puis Gerard (85e), Zoubir (5).

Entraîneur : Alain Casanova (6)

 

Les déceptions :

Abdellah Zoubir : certes, une passe décisive magnifique sur le deuxième but et des qualités techniques indéniables dans la conservation du ballon. Cependant, au regard de son potentiel, le match produit ce soir a été décevant du fait de difficultés à faire la différence sur ses dribbles et d'un jeu parfois trop lent et brouillon. Inhabituel. Rien de grave cependant...

Djiman Koukou :  placé comme d'habitude devant la défense et parfois intégré à celle-ci lors des remontées offensives, Djiman Koukou n'a pas eu le rendement escompté. De nombreuses passes médiocres et un manque d'aisance technique. Guira, qui l'a remplacé, n'a pas été plus rassurant. Bien au contraire....

Benjamin Bourigeaud : des mauvais choix, du déchet technique, une errance inquiétante au cœur d'un schéma tactique confus et désarticulé, un raté en face à face... Benji a des difficultés depuis quelques matchs à se sentir à l'aise dans cette configuration.

Espérons qu'il redevienne le milieu flamboyant qu'il peut être.

 

John Bostock RC Lens 01Les satisfactions :

John Bostock: du déchet inhabituel dans le jeu court et certaines transmissions, mais deux buts et deux "presque" passes décisives sur les deux autres buts. La classe sur la panenka, le sang-froid sur le second but et la justesse de la dernière passe dans la surface. Bostock, même dans une forme globale moyenne, est resté décisif tout en étant irréprochable dans les efforts fournis.

Dusan Cvetinovic  : certes, Lens a encaissé deux buts, dont un magnifique et imparable. Mais le Serbe a été d'une solidité impressionnante. Rassurant dans ses interventions et incisif, le défenseur axial s'est même payé le luxe de marquer. Un guerrier. Une valeur sûre.

Karim Hafez: Lopez et surtout Autret auraient tout autant mérité d'être cités malgré des maladresses dans le jeu, mais le jeune Egyptien a mérité d'être cité ce soir du fait de son match très volontaire. Offrant généreusement de nombreuses solutions offensives par ses appels ponctués par des centres voire des frappes, le jeune latéral a clairement gagné des points ce soir. Attention au replacement défensif cependant... Petite mention très bien à Fortuné qui n'a joué qu'une mi-temps mais qui a été percutant et décisif dans un rôle inhabituel de milieu "penetrator" (:-))

 

Le coaching d'Alain Casanova :

Casanova reconduisait ce soir un schéma tactique déjà vu, peu efficace sur les dernières rencontres. Hafez et Lopez remplaçant respectivement Scaramozzino et Fortuné. Le moins qu'on puisse dire est que, face à une fragile équipe adverse, les Lensois ont eu des difficultés à se trouver et à produire un jeu fluide. Ce schéma tactique peu lisible a semblé scléroser Koukou et Bourigeaud, perdus et peu en verve. Casanova a eu le mérite de réagir rapidement à la différence des précédents matchs. En sortant ces deux joueurs à la mi-temps, l'équipe a proposé un schéma déséquilibré mais résolument offensif bien plus adapté à Bollaert et idéal face à une équipe aussi moyenne qu'Orléans. Le placement judicieux de Fortuné au milieu a permis des pénétrations intéressantes et l'équipe a offert un jeu débridé et agréable. Ca ne marchera pas à chaque fois...

La note d'Orléans : 4.5

Deux beaux buts marqués sur de rares occasions. Les largesses défensives de l'équipe et le manque de maîtrise technique des Orléanais ont eu raison de Lensois, brouillons mais supérieurs. La générosité n'a pas été suffisante ce soir...

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.