updated 11/12/2016 17:00

Nîmes Olympique – RC Lens : focus sur l'adversaire

Nimes OlympiqueMine de rien, et même si cela n'a pas fait les gros titres de la presse, le Nîmes Olympique a réalisé un véritable exploit la saison dernière. Sanctionné de 8 points à l'aube de la saison 2015/2016 dans le cadre de l'affaire des matchs truqués, le club du Gard a gagné son maintien, au prix d'une deuxième partie de saison ébouriffante. Moteur de cette rébellion, mais aussi élément fédérateur d'un groupe qui s'est découvert des ressources insoupçonnées, ce boulet qui aurait entraîné plus d'une équipe par le fond, a au contraire galvanisé les Crocodiles nîmois.

Un style direct et offensif

S'appuyant sur un jeu direct, que Bernard Blaquart leur entraîneur veut encore promouvoir cette saison, les nîmois avaient vu leurs velléités offensives récompensées (39 buts inscrits en 24 matchs depuis novembre 2015 et l'intronisation de Blaquart, soit la deuxième attaque de Ligue 2 sur la période), mais aussi payé cette prise de risque (34 buts encaissés, 16ème défense).

Si la philosophie de jeu reste de mise cette saison, et que le club gardois compte s'appuyer sur cette dynamique exceptionnelle née la saison dernière, l'objectif du Nîmes Olympique n'en reste pas moins le maintien, comme l'affirme l'entraîneur des Crocos dans le Midi Libre : « dans un premier temps, l’objectif, c’est d’assurer la pérennité du club en le maintenant en L2 », avant de viser plus haut peut-être, si la mayonnaise reprend aussi bien cette saison ?

Une attaque à reconstruire

Cette ambition toute mesurée trouve notamment son explication dans le chantier offensif auquel doit faire face l'entraîneur nîmois. S'il pouvait s'appuyer sur une attaque de feu l'an passé, les attaquants qui la composaient ont tous migré vers d'autres cieux. Ceux de la Ligue 1 pour Mounié (de retour de prêt chez le voisin montpelliérain) et Koura (Nancy), ou ceux d'autres horizons pour Maoulida et Cissokho tout deux en fin de contrat. Moins d'expérience, de référence à ce niveau, et forcément moins d'automatismes pour les nouvelles têtes qui ont la lourde tâche de succéder à leurs prolifiques prédécesseurs. Sissoko (Angers) ainsi que Thioub et Alioui (Guingamp) devront ainsi rapidement trouver leurs marques pour servir efficacement le jeu offensif prôné par Bernard Blaquart.

Les Nîmois ont également renforcé leur arrière-garde avec les arrivées des expérimentés Angoula (Angers) et Diabaté (AC Ajaccio) et du sedannais Garcia. A suivre également, Karim Aït Fana, ancien espoir montpelliérain, un peu disparu des écrans depuis, qui s'est engagé ces derniers jours avec le club du Gard à l'issue de son essai.

Même si les objectis affichés restent raisonnables, Le Nîmes Olympique aura certainement une carte intéressante à jouer cette saison. Son effectif, on l'a vu, a été sensiblement renouvelé, mais ce mélange d'expérience et de promesses, pourrait à terme créer un amalgame intéressant. D'autant plus que quelques cadres seront encore de l'aventure nîmoise cette saison. Michel, l'excellent portier, devra confirmer sa bonne saison précédente, Harek (suspendu contre le RC Lens lundi prochain) sera un élément de base de la défense, tandis que Savanier devra apporter sa créativité au milieu.

Un jeu déjà en place malgré les premiers résultats timides

Les premiers résultats des Crocos nîmois confirment la phase de reconstruction (notamment offensive) entamée par Bernard Blaquart et ses hommes. Auteurs d'un match inaugural nul et vierge aux Costières contre Laval, ils se sont inclinés 1-0 chez un leader Havrais en grande forme en ce début de saison. La parenthèse Coupe de la Ligue n'aura pas été enchantée, puisque Chateauroux (National) est venu l'emporter, après avoir été mené au score, à l'issue de la séance des tirs aux buts.

Ces débuts balbutiants en termes de résultats ne remettent pas en cause la qualité de jeu nîmoise, louée la saison dernière, et toujours aussi chère au coach gardois : « dominer et ne pas gagner, ça ne sert à rien. C’est le troisième match officiel que l’on doit gagner, et on n’en a pas gagné un seul. On a trop de lacunes offensives ». Souhaitons que les Lensois sachent faire perdurer cette série lundi prochain au stade des Costières...

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.