Luc Dayan : « Quand on voit ce qui s’est passé avec l’Azerbaïdjan à Lens »

Luc Dayan RC LensAlors que le RC Lens est passé d'Hafiz Mammadov à Solférino et l'Mtletico Madrid en juin, mettant ainsi fin à deux saisons pourries par les absences de l'homme d'affaires azéri et une gestion extrasportive calamiteuse, l'ancien président du Racing Luc Dayan prend l'exemple du club Sang et Or pour illustrer les soucis potentiels des investisseurs étrangers dans le football français.

« Non. C’est le vrai problème. Un actionnaire étranger peut décider d’arrêter sans trop de gêne. Il a moins d’intérêts indirects qu’un chef d’entreprise locale, qui a un nom. Michel Seydoux ne peut pas partir de Lille du jour au lendemain. Il doit assumer. Quand on voit ce qui s’est passé avec l’Azerbaïdjan à Lens… C’est incroyable. Le repreneur a mis 20 millions d’euros, puis il a complètement abandonné le club. Vous n’avez aucune prise. Mais tous les étrangers ne sont pas irresponsables. »

Source : L'Equipe

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. 

/script>