updated 07/12/2016 15:17

Antoine Kombouaré : « Il fallait redonner l'envie de mouiller le maillot du RC Lens »

Antoine Kombouare RC Lens 05Malgré un bilan général plutôt satisfaisant, la saison du RC Lens restera marquée par une entrée en matière totalement ratée. Au moment de faire le bilan, Antoine Kombouaré rappelle que de nombreux joueurs voulaient quitter le navire au début de saison, en raison des doutes planant sur l'avenir du club. Un sentiment que l'entraîneur artésien a même partagé avec ses joueurs et qui explique selon lui le retard à l'allumage de son équipe. 

« Vous apprenez la veille de la reprise que vous êtes maintenus en Ligue 2, déjà que c’est un peu compliqué avec les soucis financiers du club, surtout, je me retrouve avec des joueurs qui veulent partir, qui ont des accords avec des clubs. Vous démarrez la saison avec des joueurs qui n’ont pas la tête à jouer, à travailler, qui veulent partir, mais, je les comprends, ils ont vécu deux saisons précédentes difficiles, ils ne savent pas de quoi sera fait l’avenir du RC Lens. C’est donc tout à fait logique. Moi-même, je n’ai pas honte de le dire, en démarrant cette saison j’ai dit à Gervais (Martel) que si j’avais une opportunité, surtout à l’étranger, je m’en allais. Ce sont des conditions difficiles pour travailler, il fallait remettre à l’endroit les têtes des joueurs, redonner l’envie de mouiller le maillot du RC Lens. »

Source : RCLens.fr (propos transcrits par Romain Pechon pour MadeInLens)

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.