updated 11/12/2016 07:24

Guillaume Warmuz : « Une émotion extrême qu’on ne peut pas décrire »

Guillaume Warmuz RC Lens9 mai 1998, une date mythique dans l'histoire du RC Lens qui remporte son premier et seul titre de champion de France de Ligue 1 sur la pelouse du stade de l'Abbé-Deschamps d'Auxerre après un match nul 1-1. Dans les rues de Lens, c'est une liesse populaire incroyable alors que les Sang et Or sont accueillis en triomphe à l'aéroport de Lesquin.

A 3h du matin, ce sont 30 000 supporters qui garnissent les tribunes du stade Bollaert-Delelis pour fêter leurs joueurs, leurs champions.

Gardien de cette équipe magique, Guillaume Warmuz revient pour Sport Magazine sur cette soirée et sur l'émotion intense ressentie par l'ensemble du groupe lensois.

« Je pense instinctivement à notre arrivée à l’aéroport » « On avait hâte de voir comment ça allait se passer parce qu’on savait qu’on allait être attendus. Au final, le club a été obligé d’ouvrir le stade pour fêter ça, si ce ne sont pas les portes qui ont été forcées ! »  « C’est une émotion extrême qu’on ne peut pas décrire. Généralement, elle dure 24, voire 48 heures, mais celle-là, on voudrait la garder pour toujours. »

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.