updated 09/12/2016 05:38

Pierrick Valdivia : « Mon aventure lensoise a pris fin ce mardi après-midi »

Pierrick Valdivia RC Lens 06Après quatre saisons chez les Sang et Or, Pierrick Valdivia était en fin de contrat et s’est engagé ce mardi avec le club belge de Saint-Trond, après avoir été évoqué du côté de la Turquie en début de mercato.

En exclusivité pour MadeInLens, le milieu de terrain revient sur ce départ du RC Lens et évoque cette signature en Belgique, où l'entraîneur l'a convaincu notamment en lui proposant de jouer de manière plus offensive, comme lors de sa première saison avec le club lensois sous la houlette de Jean-Louis Garcia et Eric Sikora.

Allez-vous être lensois la saison prochaine ?

« Non, pas du tout. Mon aventure lensoise a pris fin ce mardi après-midi. J’ai signé un contrat de trois saisons avec le club de Saint-Trond en Belgique. Saint-Trond se situe près de Liège. »

Pourquoi quitter Lens ? Vous  n’avez pas eu de propositions ?

« Ce n’est pas cela, j’avais envie de changer, de voir autre chose et de connaitre une autre culture. Saint-Trond  s’est présenté à moi. D’autres clubs m’ont sollicité, en France, à l’étranger… La Belgique est arrivée au bon moment. Ce championnat m’attirait. L’an dernier, je suis allé voir beaucoup de rencontres en Belgique. Saint-Trond est un bon club, bien structuré, ambitieux.  Je pense que c’est un club parfait pour moi. Le coach m’a conquis. Nous avons la même philosophie du football. Yvan Leko, ancien international croate, sera le nouvel entraineur du club cette saison. Il est venu me voir plusieurs fois. Il m’a bien observé. Il m’a décrit ce qu’il recherchait chez moi. Il m’a dit qu’il souhaitait me voir jouer l’électron libre comme lors de l’épopée avec Eric Sikora. Il m’a demandé d’être le patron. Mon rôle pourra évoluer avec un poste devant la défense selon les systèmes utilisés. Le rôle d’électron libre me va parfaitement… Ce qui m’a surpris, c’est que le coach me connait parfaitement. Il m’a décrit le joueur que je suis ! C’est lui qui m’a donné envie de venir à Saint-Trond en me décrivant la philosophie de jeu que je recherchais ! Je crois que le choix d’un coach est très important. Celui-là me va très bien. »

Quelle ambition pouvez-vous avoir avec Saint-Trond l’an prochain ?

« Je connais le championnat belge. L’ambition consiste à gagner le maximum de match pour jouer les play-offs en fin de saison. Cette année, le club s’est maintenu après une remontée. Cet été, le club effectue un bon recrutement ? Le coach a apposé sa patte avec une philosophie de jeu. Nous espérons jouer le plus haut possible… Je suis un compétiteur, je suis venu pour cela. »

Quel bilan tirez-vous de vos années lensoises ?

« Une très belle aventure. J’ai fait quatre saisons pleines même si la dernière a été entachée d’une blessure qui m’a gêné. J’ai été fier de porter ces couleurs. L’engouement autour du club m’a surpris. J’ai le respect total des supporters. Je les remercie totalement pour ce qu’ils m’ont apporté comme soutien. Je les remercie du fond du cœur. Même dans les mauvais moments, ils ont été près de moi. Je vais regretter cette ambiance. Je ne pense pas que l’on puisse trouver une telle ambiance autour d’un club ailleurs en France. J’ai vécu de très grands moments à Lens. C’était une très belle aventure. »

Quand avez-vous signé quand ?

« Ce mardi après-midi. Ma famille est restée sur Lyon. J’ai passé ma visite médicale, tout va bien. Je cherche un logement. Une nouvelle aventure commence ! L’entrainement commence ce mercredi. Certains avaient dit que j’étais fini pour le football : je vais montrer que c’est faux. Je suis très fier d’avoir signé à Saint-Trond. »

Comment est le stade ?

« Il n’est pas très grand, 15 000 places mais il est vraiment particulier. Il y a un parking sous la pelouse. Dans la tribune principale, il y a un supermarché et un restaurant. Salle de fitness et balnéo en premier étage. Des loges, des restaurants, et tout en haut, un hôtel avec des loges…Je n’avais jamais vu cela ! Le stade est entièrement fermé et l’ambiance y est très chaude ! Mais enfin, une ambiance chaude, j’y suis habitué puisque j’ai joué au stade Bollaert-Delelis à Lens… »

Propos recueillis par Pascal Guislain pour MadeInLens

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.