updated 05/12/2016 05:34

En plein dans le MiL : la saison de Pablo Chavarria

Pablo Chavarria RC Lens 07La saison 2015-2016 du RC Lens s’est achevée à la mi-mai face au FC Metz et c’est désormais l’heure des bilans. Après une rétrospective de la saison des gardiens de but, des défenseurs et des milieux de terrain, c'est l'ensemble des attaquants lensois qui va être passé au crible par l’équipe de MadeInLens pour notre rubrique « En plein dans le MiL. »

Nous continuons cette ultime série avec l'ailier et numéro 11 du RC Lens, Pablo Chavarria.

Arrivé en 2013 dans les valises d'Antoine Kombouaré, Pablo Chavarria a symbolisé dès ses débuts avec le Racing le renouveau du club attendu depuis quelques saisons. Auteur d'une grande première saison, avec 11 buts toute compétitions confondues, il a surtout marqué des buts importants dans la course à la remontée du RCL. Avec son esprit de combattant, il a tout de suite séduit les supporters Sang et Or. Cette saison, certainement sa dernière sous la tunique rouge et jaune, il aura comptabilisé 28 matchs en Ligue 2 pour 5 passes décisives et 4 buts.

L'attaquant lensois a-t-il réalisé une bonne saison ? Voyons le regard de Thomas Vandaële sur son parcours.

L'Argentin Pablo Chavarria au Racing Club de Lens, c'est 97 matchs toutes compétitions confondues pour 22 buts. Un total honnête pour un ailier, mais pas non plus exceptionnel. Ce qui a marqué les supporters, c'est l'engagement et la combativité de l'Argentin, veritable fer de lance de l'équipe l'année de la remontée et auteur d'une saison plutôt correcte en Ligue 1. Cette saison, Pablo Chavarria a cristalisé à lui seul le premier tiers de championnat raté par la Racing. Emprunté, en manque de souffle, maladroit devant le but..., il réalise 7 premières journées catastrophiques avant d'offrir sa première victoire aux Sang et Or lors d'un derby dans le Hainaut contre Valenciennes.

A la suite de ce but salvateur et de cette victoire psychologique, on a retrouvé un Chavarria plus influent dans le groupe lensois. Celui qu'on attendait comme le leader charismatique d'une équipe amputée des Jérôme Le Moigne ou Ahmed Kantari, il a enfin pris la mesure de son nouveau rôle, prenant le relais des échecs Guirane N'Daw et Christian Bekamenga notamment ! Relevé en même temps que le Racing, l'Argentin a enchaîné des prestations intéressantes, comme son match très complet face à Bourg-en-Bresse en décembre. S'il n'a pas su trouver l'efficacité qu'on attendait de lui, il a su se relever et signer une dernière belle saison sous le maillot Sang et Or, à la force mentale.

Bon vent, Capitaine Pablo !

Note : 7/10 Mention : Bonne saison, après des débuts difficiles.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.