updated 11/12/2016 17:00

Laval - RC Lens : « Et... But à Laval ! »

29 Stade Lavallois RC LensQuand nous supporters, avons vu la saison dernière se profiler, nous savions qu’il ne faudrait pas attendre bien longtemps avant d’entendre de nouveau cette phrase qui anime les ternes multiplex de la Ligue 2. Résultat, un et demi plus tard, le Racing Club de Lens se déplace sur la pelouse du Stade Lavallois Mayenne Football Club pour le compte de la 29ème journée du Championnat de France de Ligue 2. Et nous… Eh bien, on a fort envie d’entendre cette phrase venir égayer notre vendredi soir. MadeInLens vous présente la rencontre !

Côté Lavallois :

4 matchs nuls et vierges sur les 6 dernières journées, 8 sur la saison ! Le Stade Lavallois, 12ème de ce championnat, est l’une des rares équipes à avoir moins marqué que le Racing dans ce championnat. Avec 25 petits buts marqués en 28 journées, les tangos possèdent la 3ème attaque la moins prolifique de Ligue 2, mais également du même coup la 9ème défense de celle-ci, ce qui explique la présence du Stade en milieu de tableau. Remontés de National en 2009, les Tangos s’employaient chaque année à assurer un maintien compliqué en Ligue 2, mais la saison dernière fut plus clémente avec une 8ème place finale et a permis au club de se stabiliser cette année en milieu de tableau, avant de viser pourquoi pas, plus haut les prochaines saisons ?

Au match aller, les hommes de Denis Zanko avaient surpris joueurs et supporters Sang & Or en frappant d’entrée de jeu par l’inévitable Rachid Alioui. Prêté par l’En Avant Guingamp, l’attaquant de 23 ans est le véritable Monsieur Plus du Stade Lavallois cette saison. En championnat, avec ses 9 buts et ses 2 passes décisives, il a offert une paire de points à son équipe ; des points qui compteront en fin de saison, lorsqu’il faudra se situer au-dessus de la barre fatidique des 42 points. Mais, avec un seul but en 2016, Alioui connait à l’image de son équipe une petite baisse de régime. En effet, les Tangos n’ont gagné qu’un seul match dans cette phase retour, face à Auxerre, et devraient voir leurs concurrents revenir sur leurs talons s’ils ne retrouvent pas plus d’efficacité. Qui plus est, pour la réception des Lensois, les Lavallois devront faire sans leur joueur-clé, suspendu pour la rencontre.

Pour tenter de renouer avec la victoire, Denis Zanko devrait une nouvelle fois aligner un 4-3-2-1 pour recevoir le Racing Club de Lens. Indéboulonnable depuis le début de saison, « l’ancien » Lionel Cappone devrait une nouvelle fois officier dans les buts Lavallois. Devant lui, la défense devrait se composer de la façon suivante : Perrot à droite, Quintin à gauche et la paire Afougou – Couturier dans l’axe. Au milieu de terrain, les trois récupérateurs Alla, Gonçalves et Monfray pourraient être associés. Sur l’aile droite, Zeoula pourrait officier, alors que Lavigne, le meilleur ami de Landre, pourrait être aligné à gauche. Devant, c’est Nazon qui devrait être annoncé seul en pointe.

 

Côté Lensois :

Entre une précieuse victoire face à l’ETG et le procès Martel - Rabot Dutilleuil, les supporters ne savaient où donner de la tête cette semaine ! De quoi devait-on se réjouir en priorité ? D’une victoire qui entretient le mince espoir d’accession en Ligue 1 qui permettrait au club de n’être relégué « qu’en » Ligue 2 ? Ou bien le dévoilement du système Martel qui commence à faire réfléchir les supporters Artésiens sur le bienfondé de son maintien à la tête d’un club qu’il ne semble définitivement plus en mesure de gérer ? Restons sur le sportif qui lui reste le sujet le plus terre-à-terre, mais aussi car les joueurs méritent avec tous leurs efforts qu’on omette au moins le temps des matchs tout l’extra sportif. Face au club de Croix-de-Savoie, les Lensois ont déroulé une grosse première mi-temps au terme de laquelle ils auraient pu mener bien plus largement que par 1-0 s’ils disposaient d’un vrai striker. En seconde mi-temps, Lens a géré, faisant le dos rond par moment, pour finalement emporter 3 points réconfortants.

Deme NDiaye RC Lens 04Au cours de ce match, c’est le réalisme presque inattendu de Dème « Dieu » N’Diaye qui a permis aux siens d’empocher la totalité des points. Bien lancé par un caviar de l’artificier-en-chef retrouvé Mathias Autret, le Sénégalais a signé son retour d’un plat d’un enchainement crochet-plat du pied très bien senti. Arrivé à Lens en 2012 alors que le Racing peinait à recruter, N’Diaye a tout de suite représenté un espoir pour les supporters. Vif et alerte lorsqu’il est en pleine possession de ses moyens, le Sénégalais pourrait être le détonateur recherché par n’importe quel entraîneur de Ligue 2. Malheureusement trop souvent blessé, il n’a au final enchaîné que 78 matchs en 4 ans sous le maillot Sang & Or, dont une bonne moitié avec un pubis en vrac… ou une cheville… ou une cuisse. Cette année, avec 3 buts en 19 matchs, le Sénégalais réalise sa meilleure saison sous le maillot Lensois. Certes, ses stats ne sont pas hallucinantes, mais N’Diaye a réussi à se faire une place dans l’effectif du Racing en montrant à Kombouaré qu’il pouvait réellement apporter un plus dans son système de jeu.

Sur le stade de la Pelouse Lavalloise, ou l’inverse je ne sais plus, Antoine Kombouaré devrait reconduire une équipe en tout point semblable à celle qui a battu l’ETG lundi dernier. Jérémy Vachoux, encore très convaincant lundi, devrait être reconduite dans les buts. En défense centrale, Cvetinovic et Landre, costauds face aux Haut-Savoyards devraient être reconduits, tout comme leurs compères latéraux, Ikoko et Lala. Au milieu de terrain, Gbamin a l’occasion de faire de nouveau gonfler ses stats de récupération en étant aligné devant la défense. Cyprien et Bourigeaud devraient également être reconduits pour animer le jeu Lensois. Devant, un Autret retrouvé, un Banza reposé et un Chavarria casseur de lignes ont toutes les chances d’être alignés après la victoire face à Evian.

 

La rencontre :

Le match aller avait été une véritable purge dans tous les sens du terme ! Peu inspirés, les Lensois s’en étaient remis à Pierrick Valdivia pour arracher un triste match nul, continuant à l’époque à flirter avec la zone rouge… Mais aujourd’hui, on le répète assez souvent, Lens n’est plus la même équipe. Conquérante et solidaire, la « team » reconstruite par Kombouaré recommence à faire peur à ses adversaires. Privés de Alioui, leur principal atout, les Lavallois devront se montrer costauds et inventifs s’ils veulent faire sauter un verrou Lensois qui n’a encaissé qu’un but sur les 5 dernières rencontres. En cas de victoire, Lens resterait dans la course à la montée, tandis que des Lavallois victorieux pourraient mettre le premier relégable à 11 points et vivre une fin de saison plus sereine.

 

Les compositions probables :

Stade Lavallois : Cappone - Perrot, Afougou, Couturier, Quintin - Gonçalves, Monfray, Alla, - Lavigne, Zeoula - Nazon
Remplaçants : Haybois, Mukiele, Habran, Malonga, Dembélé

RC Lens : Vachoux - Ikoko, Cvetinovic, Landre, Lala - Cyprien, Gbamin, Bourigeaud - Chavarria, Banza, Autret
Remplaçants : Delle, Scaramozzino, Olsen, Madiani, N'Diaye.

 

Stade Lavallois Mayenne Football Club - Racing Club de Lens

29ème journée du Championnat de France de Ligue 2
Vendredi 4 mars 2016, 20h00 – Stade Francis-Le-Basser
Arbitre : Florent Batta

A suivre en live-texte intégral sur MadeInLens.com, 100 % passion !

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.