updated 11/12/2016 17:00

Me Robiquet : « Il n'y a aucune infraction pénale ! »

Gervais Martel RC Lens 01Ce mardi, Gervais Martel comparaissait devant le Tribunal d'Arras pour répondre de ses actes dans le cadre du procès pour abus de biens sociaux et corruption passive. Une affaire liée à un prêt de 4 M€ reçu de la part de Philippe Beauchamps et Jean-François Dutilleul en 2010 en échange d'attributions de marchés dans la rénovation du stade Bollaert-Delelis.

Le Procureur a requis une peine de 4 mois de prison avec sursis ainsi que d'une amende de 20 000 euros pour les 3 prévenus. Les avocats, dans leur plaidoirie, ont demandé la relaxe de leur client. A l'issue de l'audience, Me Didier Robiquet, l'avocat du président des Sang et Or, ne voyait pas d'autre issue...

Comment recevez-vous la peine requise ?

« Peu importe ce que le Procureur a demandé comme peine puisque, de toute façon, il n'y a aucun fondement à cette demande de peine. Il s'agit d'une relaxe évidente si le Tribunal veut bien appliquer le droit, ce qui est sa destination. »

Il n'y a rien d'illégal ?

« Il n'y a absolument aucune infraction pénale. Il n'y a aucune illégalité commise par les uns et les autres. Gervais Martel a tout expliqué avec transparence depuis le début. Les sociétés ont fait ce qu'elles ont le droit de faire, à savoir prêter de l'argent dans un prêt officiel. »

Mais l'argent n'est pas aller à la destination initiale du prêt...

« C'était un prêt fait à Gervais Martel, personne physique qui devait s'engager à le rembourser. D'ailleurs, il le rembourse partiellement pour le moment, mais sera tenu de le faire entièrement. Alors, après, il en fait ce qu'il en veut. Et s'il n'a pas pu en faire ce qu'il en voulait au départ, à savoir reprendre le capital du RC Lens, c'est parce que le Crédit Agricole ne lui a pas permis de le faire. »

Dans quel état d'esprit se trouve Gervais Martel ?

« Je pense qu'il est soulagé de pouvoir enfin s'expliquer. Vous connaissez les difficultés rencontrées par ailleurs pour maintenir le RC Lens. Cette accusation de corruption qui courrait dans les couloirs lui faisait plus de mal que de bien. Aujourd'hui, les choses ont été expliquées. »

Un mot sur son train de vie qui peut interpeller ?

« Gervais Martel est sûrement un joueur. C'est pour cela qu'il a pris la direction du RC Lens. Il a sacrifié sa fortune. Cela a été un joueur. Cela a eu ses inconvénients et ses avantages, dans la mesure où cela a bien servi les intérêts du RC Lens pendant des années. »

On se dirige vers une relaxe ?

« Nous en avons la certitude. Si elle ne l'est pas prononcée ici, elle le sera devant la Cour d'Appel. Ce n'est pas, juridiquement, possible autrement. »

Vous irez jusqu'au bout ?

« Oui ! »

Propos recueillis par Laurent Mazure, à Arras

Commentaires (1)

  • Si on comprend bien, la corruption et un délit grave qui ne s'applique qu'à la fonction publique, mais pas au monde du football. C'est Platini dt Blatter qui vont être contents d'apprendre ça !
    D'autre part se servir d'un établissement public (travaux de Bollaert) pour ensuite détourner à des fins personnelles de l'argent destinné à l'augmentation de capital du club, ce n'est pas un abus de biens sociaux. On en prend bonne note.

    Raccouci URL:
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.