updated 11/12/2016 17:00

En plein dans le MiL : la montée pour le RC Lens, un objectif envisageable et raisonnable ?

MadeInLens en plein dans le mil 02Jusqu'à la fin de l'année civile, l'équipe de MadeInLens vous propose de se projeter sur la deuxième partie de saison du RC Lens. Ce lundi, pour le premier numéro, nous débattons des chances d'accession du club artésien. 

Après un début de championnat poussif, le RC Lens reste sur une série de neuf matchs sans défaite, qui lui a permis de se caler au pied du podium, à deux longueurs du troisième. Longtemps utopique, la possibilité d'une remontée immédiate en Ligue 1 est désormais envisageable. Pour autant, l'équilibre reste encore fragile et les Artésiens n'auront plus le droit à l'erreur. La deuxième partie de saison s'annonce intense et stressante. Face aux incertitudes économiques et sportives qui rythment son quotidien depuis plus d'un an, le Racing aura-t-il les ressources pour jouer sa chance jusqu'au bout ? Le défi s'annonce difficile mais pas forcément irréalisable. Même si le Racing n'a pas les cartes en main et devra compter sur un faux pas de ses adversaires.  

C'est Samuel et Romain Pechon, rédacteurs pour MadeInLens, qui planchent sur le sujet, avec des avis plutôt convergents. 

L'avis de Samuel : 

Alors qu'il y a quelques semaines le RC Lens semblait englué dans les profondeurs du classement, le voilà à 2 points du podium à la trêve hivernale. De quoi envisager une lutte pour l'accession au niveau supérieur ? Quand une équipe enchaine 9 matchs sans défaite, on peut logiquement espérer qu'elle continue sur le même rythme et, dans ce cas, elle se rapprochera mathématiquement des premières places. De plus, la victoire face à Bourg-en-Bresse a permis de voir un schéma de jeu intéressant, ce qui manquait cruellement aux Sang et Or depuis le début de la saison. Pablo Chavarria a retrouvé un niveau qui lui permet de créer le danger, Mathias Autret, absent lors de la dernière rencontre, brille depuis le début de la saison et le trio Valdivia-Bourigeaud-Cyprien semble enfin permettre aux Lensois de maîtriser l'entrejeu.

Cependant la défense, même si elle affiche un net progrès depuis quelques semaines, reste encore un peu fébrile à mon goût et le jeune Banza, dont la première titularisation a été très encourageante, pourra-t-il maintenir ce niveau tout au long de la deuxième partie de saison ? L'équilibre reste fragile mais je pense que le Racing pourrait prendre part à la lutte à la troisième place mais cela va forcément dépendre du mercato. Des départs pourraient venir enrayer la machine. Les prévisions deviennent donc vite hypothétiques ...

La deuxième question était de savoir si la montée est un objectif raisonnable. Si on entend par là qu'il s'agit d'un projet sensé et sage pour le club, on peut en douter. Mais là encore, les prévisions sont hypothétiques : nul doute que la situation du club est très compliquée, qu'en sera-t-il dans quelques semaines ? Les problèmes financiers seront-ils définitivement réglés ? Des changements à la tête du club permettront-ils d'améliorer son organisation ?

A l'heure actuelle, je doute qu'il soit raisonnable pour le club de vouloir évoluer en Ligue 1.

 

L'avis de Romain Pechon :

Concernant la première question, savoir si la montée est à ce jour envisageable, on peut répondre par l'affirmatif. Grâce à son succès contre Bourg-en-Bresse, le Racing est remonté à la septième place, à deux points du podium. Sur le plan sportif, le RC Lens est sur la pente ascendante. Neuf matchs sans défaite, cinq victoires pour quatre matchs nuls. Depuis début octobre, les Lensois maintiennent un rythme de champion, avec une moyenne de deux points par match. Si le Racing ne connaît pas de trou d'air en deuxième partie de saison, il sera en mesure de jouer la montée jusqu'au bout. En s'appuyant sur une défense solide et un milieu de nouveau dominant, les Artésiens ont des arguments à faire valoir. Mais, le Racing n'est pas seul dans ce championnat. Les concurrents sont nombreux et au moins aussi bien armés que le Racing. De ce fait, Lens ne part pas favori, mais reste un outsider à prendre au sérieux.

Pour autant, une montée à l'issue de la saison serait-elle raisonnable dans le contexte actuel du Racing ? Pas si sûr. Aujourd'hui, le Racing Club de Lens doit faire face à de véritables incertitudes quant à son avenir à court et moyen terme. En cas d'accession sur le plan sportif, la DNCG permettra-t-elle à Lens d'évoluer en Ligue 1, la saison prochaine ? Personne ne peut répondre à cette question avec certitude. Certes, Lens est un club structuré comme un club de Ligue 1 qui joue l'Europe tous les ans. De ce fait, chaque saison de Ligue 2 signifie une perte sèche de 15 millions d'euros, qu'il faut amortir par la vente de joueurs ou d'actifs divers et variés, à l'image du centre d'entraînement du club. Un retour en Ligue 1 permettrait au club de souffler en raison des droits télés que le club encaisserait à l'issue de la saison 2016/2017. Mais dans son mode de fonctionnement actuel, le RC Lens reste un club qui est destiné à être instable, à faire l'ascenseur régulièrement.

Ne serait-il pas préférable que le club reste en Ligue 2 afin de mener à bien une restructuration complète ? Sans doute que cela serait préférable et profitable à court et moyen terme. Lens doit accepter de souffrir quelques temps encore, afin de revenir en Ligue 1 dans les meilleures dispositions possibles. Surtout, Lens ne doit plus être dépendant de la bonne volonté d'un homme, que ce soit un président omnipotent ou un actionnaire versatile. Lens doit être capable de dégager suffisamment de bénéfices pour s'auto-financer. Mais, mettre en place un tel modèle demande du temps, beaucoup de temps. Mais Rome ne s'est pas faite en un jour. Et le salut de Lens ne peut passer que par là. 

Une montée à l'issue de cette saison est envisageable. Pour autant, ce n'est guère raisonnable de souhaiter une remontée express en Ligue 1. Lens n'est pas prêt et risquerait de reproduire les mêmes erreurs qui aboutiraient aux mêmes conséquences : une rechute et de nouvelles souffrances. 

 

L'avis de nos lecteurs : 

Commentaires (2)

  • Lens est dans le top d'une ligue 2 avec des équipes bancal. Donc il y a moyen!

    Raccouci URL:
  • Lens a rebâti une équipe en quelques semaines pour jouer en L2. Si sur un plan sportif, Lens monte en L1, pourquoi ne pas rebâtir une équipe pour la L1 ? Le foot n'est pas forcément un phénomène évident, qui va de soi. Qui aurait pu situer à la trêve le SCO d'Angers à la 2ème place ? Certes il y a des cas particuliers comme le PSG qui bâtit son groupe pour gagner la ligue des champions avec des moyens différents des autres équipes. Mais en dehors du PSG, à ce jour, aucune équipe en France peut dire ne jamais descendre ou ne jamais monter. Lyon et Marseille sont des exemples évidents. Lens fut dans ce groupe des équipes de tête à un moment donné et aujourd'hui, il est là. Et demain peut être sera-t-il ailleurs de la ligue des champions au National (Angers il y a peu d'années aurait pu descendre en National et il est presque à la porte de la ligue des champions).

    Raccouci URL:
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.