updated 11/12/2016 17:00

AC Ajaccio - RC Lens : les 3 points, avec ou sans la manière !

16 AC Ajaccio RC LensC’est un match de mal classés auquel nous aurons le droit pour le compte de la 16e journée du Championnat de France de Ligue 2. Le Racing Club de Lens, 12e au coup d’envoi, se déplace sur la pelouse de l’Athletic Club Ajaccien, 19e. Alors qu’au mois d’août en Coupe de la Ligue, les Corses avaient battu les Artésiens au terme d’un match terriblement ennuyeux et les avaient précipité dans une spirale de doute, ces derniers se présent aujourd’hui en terres corses pour ce qui ressemble à une revanche, mais surtout pour tenter de se relancer après un léger coup d’arrêt. Présentation de la rencontre.

Côté Ajaccien :

Les supporters de l’ACA vous le diront sans aucune retenue : ils aiment le seul et unique club ajaccien. Alors que cette saison la hype estampillée football populaire de la Ligue 1 s’appelle Gazelec Ajaccio, l’autre club de la capitale corse végète en seconde division et semble à des années-lumières d’une remontée en Ligue 1. Sans la sanction infligée aux Nîmois et leurs 8 points de retard sur la ligne de départ, les Ajacciens seraient aujourd’hui bons derniers, avec seulement 12 petits points pris en 15 matchs. Mais ces derniers temps, une légère embellie semble se dessiner dans le ciel corse, avec deux victoires (dont une en Coupe de France) et un nul sur les trois derniers matchs. Si dans les têtes, cette pente légèrement ascendante doit faire du bien, cela reste tout de même encore très brouillon.

Cette saison, Olivier Pantaloni dispose d’un effectif qui semble plus limité qualitativement que quantitativement. Si les joueurs de qualité ne sont certes pas légion en Ligue 2, il reste néanmoins très compliqué de bâtir une équipe et des objectifs sur un socle de joueurs « moyens » qui n’ont jamais su s’imposer dans des équipes de Ligue 1 ou au moins du haut de tableau de Ligue 2. A l’image de Julien Toudic, l’ancien Lensois, beaucoup sont des joueurs autrefois prometteurs mais qui, arrivés à la trentaine, n’ont jamais confirmé leur potentiel. Ajoutez à cela des jeunes joueurs trop inexpérimentés qui, hormis le Russe Panyukov, ne semblent pas en mesure de venir concurrencer les joueurs d’expérience en place dans le 11 et vous obtenez une équipe qui peine à se sortir de la zone rouge.

Pour la réception du Racing Club de Lens, Olivier Pantaloni disposera d’un groupe quasiment au complet. Scribe prendra une nouvelle fois place dans les buts, encadré par une défense à 4 composée de Lippini, Cissé, Diallo et Diabaté. Au milieu de terrain, le coach Ajaccien devrait fonctionner avec deux milieux récupérateurs que sont Gonçalves et Abergel. Ceux-ci évolueraient derrière Nouri, Cavalli et Madri. Panyukov, l’une des rares satisfactions de la saison, évoluera seul en pointe.

 

Côté Lensois :

Si un match nul fait toujours figure de lot de consolation, celui concédé aux Niortais mardi soir reste en travers de la gorge. Face à des Chamois qui ne sont plus que l’ombre de l’équipe qui jouait la montée en 2014, Lens ne s’est pas concentré et Lens a vendangé. Beaujolais nouveau ou pas, la maigre récolte des Sang et Or ne satisfait personne, si ce n’est ces fameux Niortais pour qui un point pris en terre artésienne s’apparente à une victoire. Comme souligné par Antoine Kombouaré, si Lens jouait constamment comme durant la seconde période du match face à Niort, la situation serait bien différente. Mais, avec des si, on n’avance pas et il faut regarder la réalité en face : le Racing de la première mi-temps est une vraie purge ! Face à Ajaccio, sur un terrain toujours réputé compliqué, il faudra mettre le pied dès la première seconde de jeu et ne pas laisser les Corses prendre confiance, comme ils l’avaient fait au fil de la dernière opposition des deux clubs en Coupe de la Ligue.

Jean Philippe Gbamin RC Lens 01Si les motifs d’espoir sont assez maigres du côté Llensois, il en existe tout de même. Des espoirs qui coïncident avec les retours au premier plan d’un Bourigeaud autrefois blacklisté et d’un Gbamin que nous avions quitté sur des prestations fatiguées en Ligue 1 et une blessure qui avait empêché tout transfert durant l’été. Placé respectivement en milieu relayeur et en sentinelle devant la défense, leur retour a dynamisé le 11 de Kombouaré. En effet, ces deux joueurs ont la faculté de lire assez rapidement le jeu et se porter facilement vers l’avant. Même s’ils sont encore justes dans leur niveau, ils disposent tous deux d’une aisance technique tout de même supérieure à la moyenne en Ligue 2. C’est certainement cette aisance et ce calme qui manquent à l’équipe lensoise aujourd’hui : Cvetinovic manque cruellement derrière, alors que devant Nanizayamo montre de l’engagement, mais manque cruellement de technique pour faire la différence.

Sur la pelouse corse, Antoine Kombouaré disposera d’un groupe loin d’être au complet. Bourigeaud est laissé au repos après un coup reçu mardi, alors que Cvetinovic est toujours forfait. Sont également absents N’Daw, Bekamenga et Scaramozzino, tous trois écartés. Ainsi, Delle sera de nouveau titulaire, tout comme Landre et Besle en défense centrale. Lala devrait retrouver le couloir gauche, alors que Moore pourrait profiter du mauvais match d’Ikoko face à Niort pour retrouver le couloir droit. Au milieu de terrain, Gbamin serait de nouveau aligné en position de sentinelle, certainement accompagné par les relayeurs Cyprien et Valdivia, de retour. Devant, Autret occupera sans nulle doute le couloir gauche, Nanizayamo la pointe de l’attaque, alors que Chavarria devrait retrouver son côté droit.

 

La rencontre :

Cette rencontre a tout du match piège, dans le contexte, dans l’enchaînement des rencontres, dans la dynamique, dans le classement, dans l’âpreté de telles oppositions, dans les choix réalisés. Au moins, les Lensois sont prévenus : tout joue contre eux. A ces joueurs maintenant d’agir en professionnels, concentrés du coup d’envoi au coup de sifflet final, impliqués et volontaires. Face à un mal classé, nous ne pouvons pas vraiment attendre d’une équipe chiante de milieu de tableau qu’elle réalise une prestation barcelonesque. Mais, en dehors de la manière, ce que l’on attend ce soir, c’est que les valises soient pleines de trois points dans l’avion qui se posera à Lesquin ce soir.

 

Les compositions probables :

AC Ajaccio : Scribe - Lippini, Cissé, Diallo, Diabaté - Gonçalves, Abergel - Nouri, Cavalli, Madri - Panyukov
Remplaçants : Sollacaro, Borodine, Marchetti, Safsaf, Toudic

RC Lens : Delle - Moore, Landre, Besle, Lala - Cyprien, Gbamin, Valdivia - Chavarria, Nanizayamo, Autret
Remplaçants : Vachoux, Ikoko, Olsen, Nomenjanahary, N'Diaye

 

Athletic Club Ajaccien – Racing Club de Lens

16ème journée du Championnat de France de Ligue 2
Vendredi 27 novembre 2015, 20h00 – Stade François-Coty
Arbitre : Karim Abed

A suivre en live-texte intégral sur MadeInLens.com, 100 % passion !

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.