updated 11/12/2016 07:24

La parole à : William Dutoit

William Dutoit RC Lens 02Comme nous vous le proposons régulièrement sur MadeInLens, notre rubrique « La Parole à » vous propose des interviews de personnalités qui nous apportent leur point de vue sur le Racing Club de Lens ou le football en général.

Ce jeudi, c'est William Dutoit qui a accepté de répondre à nos questions. Formé au RC Lens, il évolue désormais à Saint-Trond, en Belgique.

Mais avant d'être gardien titulaire en Jupiler League, William Dutoit a connu plusieurs saisons difficiles après avoir quitté la Gaillette et avant de rebondir en Belgique, où il s'épanouit désormais. Et comme de nombreux anciens Lensois, il espère bien un jour porter le maillot Sang et Or avec l'équipe professionnelle.

Peux-tu revenir sur tes années à la Gaillette ?

« C'était magnifique d'intégrer la Gaillette et le Racing Club de Lens, surtout que je suis supporter du Racing. J'étais abonné depuis de nombreuses années en Trannin avec mon père. »

Quels étaient tes coéquipiers à l’époque ?

« Il y avait du beau monde : David Pollet, Nolan Roux, Kévin Monnet-Paquet, Adel Taarabt qui ont percés et ont atteint le haut-niveau. »

Comment as-tu vécu ton départ du RC Lens en 2007 ?

« Je l'ai très mal vécu. Je suis parti en cours de saison car je ne jouais jamais. C'était frustrant : tu sais que tu es meilleur que tes concurrents mais une personne en décide autrement. Georges Tournay ne voulait pas entendre parler de moi. Aujourd'hui, ceux sur qui il misait, je ne sais même pas s'ils joue encore au foot. Moi je suis en Jupiler Ligue. »

Tu as ensuite joué pour Belfort et Vesoul en CFA et CFA2. Comment as-tu vécu ces années ? Après le RC Lens, la transition avec des clubs amateurs a-t-elle été dure à vivre ?

« J'ai tout de suite était titulaire dans ces clubs, je passe du confort des grand club , aux difficultés du foot amateur, ça m'a fait énormement grandir. Je suis plus avec les jeunes du centre, mais aussi avec des adultes qui travaillent et qui ont une famille. »

Puis vient le départ en Belgique et le Royal Boussu-Dour Borinage en D2 belge en 2010. Comment t’es-tu retrouvé dans ce club ? Après une première année quasiment sans jouer, tu deviens titulaire les trois saisons suivantes.

« J'avais joué en amical avec Lens contre Boussu. Ils se sont rappelés de moi. Leur gardien devait être transféré en D1. Donc j'ai signé là-bas. Malheureusement, le transfert a capoté, il reste et je suis sur le banc lors de ma première saison. Je n'ai rien lâché. A la fin de saison, le club ne le prolonge pas et me met numéro 1. Je fais trois saisons titulaire, je suis élu deux fois de d'affilée meilleur joueur. »

La saison passée, tu rejoins le club de Saint-Trond comme titulaire en deuxième division, qui décroche sa montée en Jupiler Ligue.

« A la fin de la troisième saison, je rejoins Saint-Trond, encore en D2 belge. On finit champion et je suis encore élu meilleur joueur de la saison, le top. »

William Dutoit RC LensTu as été annoncé du côté de Toulouse cet été. Aurais-tu aimé revenir en France ?

« Après cette saison, j'ai eu pas mal de propositions, dont Toulouse. Mais j'ai préféré prolonger à Saint-Trond : j'aime ce club, ses supporters, et je suis titulaire. »

Comment se passe cette saison en Jupiler Ligue ?

« La saison se passe plutôt bien. On a fait 10 matchs, j'ai tout joué : on est actuellement 6ème, on fait partie des meilleurs defenses ! »

Quels sont les objectifs de ton club ? Et personnels ?

« L'objectif du club est clairement le maintien. Et personnellement, c'est de continuer à grandir et de progresser. »

Suis-tu toujours le RC Lens ?

« Je suis toujours Lens, bien-sûr. Je suis allé fêter la montée en Ligue 1 en ville il y a deux ans maintenant, avec mon meilleur pote, lui aussi supporter du club ! Dès que je peux, je vais à stade Félix-Bollaert : l'ambiance est magnifique. »

Que penses-tu l’évolution du club depuis quelques années ?

« L'évolution du club me fait mal. Ça me chagrine de les voir là, mais le club commet beaucoup d'erreur. C'est dommage... »

Si le RC Lens te proposait de revenir, accepterais-tu ?

« Revenir à Lens reste un rêve : jouer à Bollaert, entendre la Lensoise en étant sur le terrain, faire le clapping après une victoire, oui j'en rêve ! Toute ma famille supporte Lens : je n'imagine même pas si j'y (re)joue... »

Interview réalisée par Aurélien et Thomas pour MadeInLens

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.