updated 09/12/2016 16:16

Dijon FCO - RC Lens : les notes MadeInLens

MadeInLens les notesÀ l'occasion de la 4e journée de Ligue 2, le RC Lens se déplaçait sur la pelouse du Dijon FCO. Les Lensois se sont logiquement inclinés sur le score de 2-0. Jérémie Bela, ancien pensionnaire du club artésien, a puni ses anciens coéquipiers en inscrivant le but du break. Avant ça, le Racing avait subi de nombreux assauts dijonnais sans parvenir à se montrer dangereux. Après quatre journées, Lens n'a toujours pas remporté le moindre match, une première depuis la saison 2007/2008, année de la première relégation en Ligue 2. 

Au classement, le Racing pointe désormais à la 15e place avec trois points en quatre journées. 

Ce samedi, ce sont Romain Pechon et Pumador, rédacteurs pour MadeInLens, qui livrent leurs avis sur la prestation individuelle de chaque joueur lensois, sur le coaching d'Antoine Kombouaré et la qualité du match réalisé par les Dijonnais.

 

Joris Delle :

- Note de Romain Pechon : 4/10
Aux yeux d'Antoine Kombouaré, c'est le seul Lensois à avoir livré une prestation digne de ce nom. Certes, il a repoussé l'échéance, évitant que l'addition soit trop lourde, il reste ce placement assez hasardeux sur le but de Bela. Bref, dans ce marasme général, il a légèrement surnagé. 
- Note de Pumador : 4/10

Joris Delle RC Lens 01

Pas grand chose à reprocher au portier lensois sur les deux buts encaissés. Joris Delle a réalisé quelques arrêts décisifs, notamment sur l'occasion dijonnaise repoussée en première période, ainsi qu'en fin de match sur l'action de Tavares. Pas aidé par une défense qui a pris l'eau, il s'en sort plutôt pas mal.
 
 
Kenny Lala :
- Note de Romain Pechon : 2/10
Dans la lignée de son début de saison, volontaire mais improductif. Souvent pris à défaut par les attaquants adverses, il n'a jamais réussi à porter le danger sur le plan offensif. Remplacé par Jordan Ikoko, qui a tenté de sonner la révolte, avant d'être sur le reculoir suite à l'exclusion de Cvetinovic. 
- Note de Pumador : 3/10
Défensivement il s'est fait manger plusieurs fois sur son côté mais, offensivement il reste cependant trop timide, préférant jouer court avec son aillier. Dommage, quelques longs centres pour les attaquant ne feraient pas de mal. Remplacé par Ikoko qui, pour une fois a pu jouer à son vrai poste de prédilection, mais il n'a pas su relever le niveau.
 
Dusan Cvetinovic :
- Note de Romain Pechon : 1/10
Premier match, première exclusion. Il a multiplié les petites fautes inutiles, son deuxième carton jaune, qui peut apparaître sévère, vient couronner une non-prestation totale. Proche de la rupture à chaque offensive adverse, il n'a clairement pas rassuré les observateurs. 
- Note de Pumador : 3/10
Difficile baptême du feu pour le néo-Lensois, lui qui n'a signé à Lens que depuis quelques jours. Il a dû remplacer au pied levé Loick Landre blessé. Le Serbe a su montrer de bonnes bases solides défensives, mais son excès d'engagement a fait défaut au RC Lens puisqu'il a quitté ses partenaires prématurement après avoir récolté son 2e carton jaune de la soirée. Avec le temps, il pourrait se montrer intéressant défensivement, avoir un poil de retenue sur ses interventions.
 
Stéphane Besle :
- Note de Romain Pechon : 2/10
Solide et rassurant depuis son arrivée, le stoppeur lensois a semblé perdu sans Loïck Landre à ses côtés. Fautif sur l’ouverture du score dijonnaise, il a été dépassé par les événements. Régulièrement en retard, il a souffert le martyre face à Bela et Tavares.
- Note de Pumador : 3/10
Pourtant auteur de trois premiers matches convaincants, Besle a fait son plus mauvais match sous le maillot lensois. Souvent dépassé défensivement, il est même responsable sur le premier but marqué par les dijonnais. Bref, un match à oublier.
 
Anthony Scaramozzino :
- Note de Romain Pechon : 3/10
Dans le sillage de ses coéquipiers, il a été en difficulté sur le plan défensif. A son crédit, une réelle volonté à se projeter vers l'avant. Malheureusement, sans réussite. En difficulté, face au pressing dijonnais. 
- Note de Pumador : 3.5/10
A l'image de ses autres compères en défense, il n'a pas fait d'étincelles en défense et il a beaucoup subit les assauts des attaquants dijonnais. Le latéral gauche lensois a tout de même essayé de distribuer des ballons devant, mais sans succès.
 
Guirane N'Daw :
- Note de Romain Pechon : 1/10
Rien de neuf chez N'Daw. Des fautes, des passes pour l'adversaire, un manque flagrant de rythme. Il est à deux doigts de se faire expulser sur l'action qui amène le but de Bela. Clairement pas au niveau. 
- Note de Pumador : 2/10
Dans la lignée des matches précédents, l'ancien Messin n'a, une fois de plus, pas su maîtriser l'entre-jeu lensois. Souvent dépassé dans les duels, il n'arrive pas à distribuer les bons ballons devant. Cela commence à devenir problématique.
 
Wylan Cyprien :
- Note de Romain Pechon : 2/10
Le retour dans l'antichambre de l'élite ne correspond pas au retour au plus haut niveau de Wylan Cyprien. Déjà très inquiétant lors de la fin de saison dernière, le numéro 23 artésien a une nouvelle fois livré un match sans saveur. Lent, rarement inspiré, voire nonchalant, le relayeur formé à la Gaillette a coulé avec l'ensemble de ses partenaires. Aucun sursaut d'orgueil, il a traversé le match tel un fantôme. Remplacé par Benjamin Bourigeaud, qui n'est jamais rentré dans son match. 
- Note de Pumador : 3/10
Que dire de Wylan, dont les bonnes performances de ce joueur remontent désormais à très très loin. A l'image de son compère N'Daw, il est une nouvelle fois passé à côté de son match. Difficile pour lui de prétendre à une place régulière dans le onze de départ. Remplacé par Bourigeaud, qui a bien eu dû mal à rentrer dans un match où le sort de son équipe était déjà quasiment scellé.
 
Mathias Autret :
- Note de Romain Pechon : 3/10
Dans une telle équipe, difficile pour Mathias Autret de tirer son épingle du jeu. Aligné sur l'aile droite, il a régulièrement permuté avec Pablo Chavarria, sans parvenir à déstabiliser la défense dijonnaise. L'ancien Lorientais a besoin d'être servi dans le sens du jeu : hier, il a régulièrement joué dos au but, secteur dans lequel il n'excelle pas. 
- Note de Pumador : 3/10
Peu servi sur son côté, l'ancien Lorientais n'est pas parvenu à faire la différence dans cette rencontre. Il n'a eu que très peu de ballons pour servir Bekamenga ou pour tenter des choses. Je ne lui reproche pas grand chose, les prestations de ses coéquipiers ne l'ont pas aidé.
 
Lalaïna Nomenjanahary :
- Note de Romain Pechon : 1/10
Si Pumador note la combativité et l'envie du Malgache, de mon côté, je ne supporte plus les faibles prestations livrées par le numéro 20 artésien. Aligné dans l'entrejeu, en l'absence de Pierrick Valdivia, il a sombré dans une première mi-temps où Lens n'a pas existé. Parfait symbole de ce milieu de terrain indigent et surdominé. Certes, il s'est mis en valeur lors du second acte, mais il a surtout manqué de précision, de timing, gâchant de belles - et rares - cartouches.
- Note de Pumador : 4.5/10
Dans cette rencontre où toute l'équipe lensoise a sombré, le Malgache sort du lot de par sa combativité. Il s'est crée des occasions, dont celle où le ballon termine sa course sur la barre transversale. Malgré tout, son manque d'efficacité a fait défaut au RC Lens.
 
Pablo Chavarria :
- Note de Romain Pechon : 3/10
Certes, il est volontaire et courageux, mais depuis le début de saison, Pablo Chavarria est en difficulté. Ce match contre Dijon a confirmé cette tendance. Aligné sur le côté droit de l’attaque artésienne, le capitaine lensois n’a fait aucune différence.
- Note de Pumador : 3/10
Le capitaine lensois est à l'image de la prestation collective de ses partenaires. Même s'il avait sans doute plus d'envie que d'autres, il n'a pas pu se créer d'occasions si ce n'est son duel remporté par le portier dijonnais en début de rencontre.
 
Christian Bekamenga :
- Note de Romain Pechon : 2/10
Aligne seul en pointe, il a erré comme une âme en peine sur la pelouse de Gaston Gérard. Ses lacunes techniques se font ressentir quand les espaces sont rares. L'ancien Troyen a besoin de temps et de liberté pour se mettre en valeur. Malheureusement, les ballons n'arrivent pas assez vite dans ses pieds. Mais, il devrait sans doute faire plus d'appels pour proposer davantage de solutions à ses partenaires. Remplacé par Taylor Moore afin d'éviter une raclée. 
- Note de Pumador : 3/10
On a tenté de lui adresser quelques ballons, mais l'ancien Troyen n'aura pas eu l'éclat de génie pour éliminer la défense et défier le gardien. De par sa carrure, il a cependant servi pour décaler des ballons, mais j'attends beaucoup plus de lui, enfin, d'un attaquant en général. Remplacé par Taylor Moore en toute fin de rencontre.
 
Le coaching d'Antoine Kombouaré :
- Note de Romain Pechon : 2/10
Dubitatif à propos du recrutement réalisé par Antoine Kombouaré, je le suis encore plus à propos des compositions et du plan de jeu du Kanak. Aligner Lalaina Nomenjanahary au coeur du jeu s'avère un échec cuisant. Surtout, cette équipe n'a aucun style, aucune cohérence. Hier, Lens s'est contenté de balancer de longs ballons en direction de ses attaquants, assez réducteur comme approche. Tantôt Lens tente de poser, tantôt il le refuse. Le gros problème à mes yeux est que cette équipe dispose de joueurs aux caractéristiques trop éloignées. Le milieu de terrain manque de qualité et l'attaque de tranchant pour avoir l'ambition de dicter le jeu. Le gros souci est que cette équipe sombre dès qu'elle n'a pas la possession du ballon, ce qui met fin aux velléités d'évoluer en contre. Et que dire des déclarations du technicien artésien ? Hormis que celui-ci apparaît complètement à côté de la plaque. Comme si son esprit s'était envolé un soir de victoire contre Nantes, le 23 mai dernier. Ce jour-là, tout laissait croire que l'ancien Parisien venait de faire ses adieux.  
- Note de Pumador : 4/10
Après trois matches sans victoire, je m'attendais à une autre composition d'équipe de la part d'Antoine Kombouaré. N'Daw, qui nous a gratifié jusque là de mauvaises prestations, a encore eu la faveur d'être titulaire, à défaut de laisser Benjamin Bourigeaud sur le banc. Quant à Lalaina Nomenjanahary, je ne comprends pas qu'il le fasse jouer plein axe, sachant que c'est un pur latéra / ailierl. Même s'il n'a pas su se montrer à la hauteur les rencontres précedentes, ses percées sur l'aile peuvent s'avérer intéressantes pour servir les attaquants. Le technicien lensois va devoir secouer ses troupes parce qu'un match comme celui là, je ne veux plus voir ça, quel ennui !
 
La prestation du Dijon FCO :
- L'avis de Romain Pechon :
Dijon a évolué comme un candidat à la montée. C'est une équipe solidaire et mature qui a fait face à un Racing Club de Lens encore en rodage. En se basant sur un très bon pressing, les hommes de Dall'Oglio ont étouffé leurs adversaires. Le trio Amalfitano-Tavares-Bela a fait vivre un véritable calvaire à la défense lensoise. Supérieur dans tous les compartiments du jeu, Dijon a mérité sa victoire. 
- L'avis de Pumador :
Les Dijonnais ont réalisé un bon match, où ils ont rapidement su malmener les lensois. Face à une équipe lensoise aux abonnés absents, ils ont tranquillement géré leur match. Solide et supérieur dans tous les compartiments du jeu, Dijon mérite amplement sa victoire.
Image : LogoGraphik

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.