updated 05/12/2016 05:34

Antoine Kombouaré : « On a réussi à marquer ce petit but qui nous donne la victoire »

Antoine Kombouare RC Lens 18Avec une baraka incroyable, Jérémy Vachoux étant sauvé à quatre reprises par sa barre transversales, le RC Lens s'est imposé dans la douleur à Niort sur le score de 0-1.

Antoine Kombouaré a apprécié cette victoire des Sang et Or, pourtant dominés par de valeureux Niortais qui auraient sans doute mérité davantage. Et l'entraîneur lensois espère désormais que son groupe saura poursuivre cette bonne série entamée contre Auxerre, en enchaînant contre l'AC Ajaccio vendredi prochain au stade Bollaert-Delelis.

« On savait que ça allait être un match très compliqué. Face à des équipes qui jouent leur survie, ce sont des rencontres très différentes de celles qui peuvent nous opposer à des équipes comme Auxerre, la semaine dernière. On a vu une équipe de Niort accrocheuse, très présente dans les duels, dans l'engagement. Et ils ont eu beaucoup d'occasions avec quatre barres et les arrêts en fin de match du petit Vachoux. C'est le match auquel on s'attendait. Maintenant, l'important, dans la souffrance, c'est de faire bloc, de tenir et surtout savoir profiter des quelques occasions que l'on a eues. On a réussi à marquer ce petit but qui nous donne la victoire. On est donc forcément très contents de ce résultat mais on sait que cela a été acquis dans la souffrance. »

Source : RCLens.fr

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.