updated 11/12/2016 17:00

Rolland Courbis : « J’ai remonté le club et maintenant je pars »

Rolland Courbis RC LensAprès sa démission de son poste d'entraîneur de Montpellier, Rolland Courbis s'épanche dans L'Equipe et l'ancien Lensois charge un peu son président, Louis Nicollin, qui ne l'a pas ménagé ces derniers mois.

« Dans un club, le plus important, c’est le président, Loulou ne l’a pas compris. Mon président n’est pas un ennemi, je préfère donc partir avant que nos disputes ne deviennent plus virulentes. Je ne vais pas reprocher à Loulou de trouver Der Zakarian ou Thierry Laurey de bons entraîneurs... Ils ont un avantage : ils sont pailladins. Je vais l’embrasser tendrement même s’il m’a mis des coups. Quand il dit : "Qu’il fasse comme Bielsa, qu’il parte s’il n’aime pas l’argent ou c’est moi le patron…" J’ai avalé, je ne voulais pas laisser le club en bas mais là, ça va. Quand j’entends : "On ne quitte pas le navire..." Mais quel navire ? Pour lui, je suis le seul responsable des sept premiers matches, ce n’est pas mon analyse. Je me suis fait fracasser les trois premiers mois, mais je suis resté, j’ai remonté le club et maintenant je pars. Je suis désolé d’être le premier entraîneur à quitter Loulou. J’aurais même aimé avoir plus de discussions avec lui, parfois, pour que je lui explique comment je voyais les choses. Loulou, j’ai une énorme affection pour lui mais il a fallu que je sois patient avec ce que j’ai pris... »

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.