updated 05/12/2016 14:28

Franck Queudrue toujours inconditionnel du Racing

Franck-Queudrue-RC-Lens-2Franck Queudrue a raccroché les crampons il y a quelques mois après une dernière saison au Red Star (National). Pour La Voix du Nord, il parle de sa reconversion et de sa formation d'entraîneur qui le fait passer par la Gaillette.

– À 34 ans, avez-vous préparé votre après-carrière ?

« En fait, pas tellement. Régulièrement, je me disais : Je verrai ça l’année prochaine. J’y pensais sans trop y penser. Finalement, la suite est logique puisque je prépare un brevet d’éducateur au CRAF de Liévin. Christophe Raymond, l’entraîneur des U17 du RC Lens, est mon tuteur. C’est véritablement très intéressant, j’apprends énormément de choses. En fait, cela s’est décidé très vite. C’est Daniel Moreira qui m’en a parlé lors d’un match des anciens et j’ai rempli un dossier vite fait bien fait. »

– Avez-vous songé à sortir du milieu du foot ?

« J’avais en tête de m’orienter dans la gestion du patrimoine avec un ami, histoire de diversifier un peu mes activités et d’aider les jeunes qui démarrent à ne pas se retrouver sans rien. »

– On peut imaginer que votre carrière a été financièrement fructueuse, mais vous ne semblez pas du genre à flamber…

« Ma chance, c’est que chez moi, c’est ma femme qui gère. L’argent attire parfois de mauvaises personnes. En tant que footballeur professionnel, on fait généralement des acquisitions, il faut savoir en vivre. J’ai été « pro » à 19 ans, mais les trois dernières années de ma carrière, que ce soit à Lens ou au Red Star, je n’ai quasiment pas gagné d’argent. »

– Devenir entraîneur vous semble-t-il aujourd’hui une évidence ?

« J’en ai envie. Être au contact des jeunes, ça me plaît. Dans le cadre de ma formation, je suis intervenu au collège David-Marcelle à Billy-Montigny. Me retrouver avec eux au stade Paul-Guerre, c’est du bonheur. »

– On est pourtant loin du haut niveau…

« Ce n’est bien sûr pas la même approche. Au Racing, le but ultime, c’est de devenir professionnel. Vous imaginez la fierté pour le mec qui a formé Zidane ! Personnellement, j’ai participé à l’éclosion de Raphaël Varane avec Éric Chelle et Alaeddine Yahia, ça marque. Et puis à Lens, je suis au contact d’éducateurs super compétents comme Pascal Planque, Christophe Raymond, Hervé Arsène, Dominique Delattre, Pascal Leprovost, Didier Dubois… L’objectif est d’aller le plus haut possible. Là, j’ai juste un pied à l’étrier. »

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.