updated 09/12/2016 14:36

Quand Pierre Ménès dresse un parallèle entre Lorient et le RC Lens

Pierre-Menes-journalisteAlors que le FC Lorient accueillera le RC Lens lors de la prochaine journée de Ligue 1 pour un duel du mal-classés, Pierre Ménès dresse un parallèle entre les deux équipes, soulignant leurs qualités de jeu et leur courage... mais aussi le manque d'un vrai buteur pour conclure leurs occasions.

Le commentaire de Pierre Ménès sur son blog :

« Au vu des deux dernières rencontres contre le PSG et le Stade Rennais, on s'aperçoit qu'à Lorient le fond de jeu est toujours là. Seulement à force de vendre à tour de bras, Loïc Féry, tellement balaise pour donner des leçons de gestion, de marketing et de football du futur, est en train comme prévu de tuer son équipe. On est quand même à neuf défaites en treize journées, c'est attristant. Si encore une fois, le plaisir est toujours là grâce au travail de Sylvain Ripoll et au jeu développé par les Merlus, les résultats ne suivent pas. À un moment donné, il faut aussi de bonnes individualités.

On pourrait d'ailleurs faire un parallèle, même si les causes sont différentes, avec le Racing Club de Lens. Le club nordiste a livré un match plus qu'honorable contre Bordeaux. Mais quand les Girondins ont des occasions, ils marquent des buts, alors que dans le même temps, les Lensois échouent. Ça fait la différence, même si un penalty sur une faute imaginaire d'un Planus plus victime que coupable, a insufflé un semblant de suspense à la fin du match. »

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.