updated 06/12/2016 12:56

Luc Dayan : « Le Racing s'est créé lui-même le problème »

Luc-Dayan-RC-LensDans La Voix du Nord, Luc Dayan reste optimiste sur l'avenir du RC Lens mais évoque le problème central des Sang et Or : le bugdet du club pour cette saison, que l'ancien président lensois juge trop ambitieux pour un promu par la faute de ses dirigeants.

- Le RC Lens peut-il s'en sortir ?

« Il faut bien comprendre que la situation du Racing est cent fois meilleure qu'il y a deux ans. Le Crédit Agricole avait pris un club endetté. L'actionnaire a ensuite couvert l'année de L2 avec les 20M€ et l'équipe est montée. En cela, c'est donc une réussite. Je ne sais pas si c'est Gervais Martel ou si c'est sous la pression de l'actionnaire, mais s'ils avaient présenté un budget moins ambitieux, ils seraient passés. Le Racing s'est créé lui-même le problème. Croyez-moi, d'autres clubs en France sont en moins bonne situation que Lens. Je trouve inconséquent de se mettre soi-même dans une situation difficile. Je le répète, le club n'avait plus de dettes. Maintenant, à supposer que ça coince, il faut travailler avec un budget à la baisse, une masse salariale de 6M€, le club peut être à l'équilibre. C'est jouable. »

- L'horizon semble pourtant bien bouché...

« Ils ont convaincu Sportfive de verser une avance qui permettra de fonctionner trois-quatre mois en trésorerie. Le problème va intervenir en fin d'année, lorsqu'il sera question de la garantie bancaire. Si elle ne fonctionne pas... Ce sera un moment crucial. À moins que Mammadov donne signe de vie. »

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.