updated 05/12/2016 05:34

Jocelyn Blanchard : « L'ideal est d'améliorer l'équipe chaque année »

Jocelyn-Blanchard-RC-Lens-2Revenu au RC Lens en juin 2011, avant de céder sa place à Antoine Sibierski lorsque le Crédit Agricole avait repris les rênes du club lensois, Jocelyn Blanchard a retrouvé sa place de directeur sportif chez les Sang et Or au retour de Gervais Martel l'été dernier. Un an après sa (re)prise de poste, il revient sur cette année et sur l'évolution du projet lensois.

« En juin 2011, quand je suis revenu à Lens en tant que directeur sportif, c’était avec l'objectif de retrouver la Ligue 1 et de s’y installer durablement. Pour cela, il fallait avoir un projet sportif et financier cohérent. Cette saison 2011/2012 ne nous permettait pas d'avoir de telles ambitions. Nous étions un club qui devait vendre pour survivre avec peu de moyen afin de bâtir un groupe capable de jouer le haut de tableau.

Lors de cette saison 2013/2014, les moyens mis à notre disposition étaient différents. Nous avions recruté une partie de l'effectif la saison précédente et il fallait, pour cette nouvelle année sportive, améliorer un groupe pour lui donner des moyens à la hauteur de nos ambitions. Notre projet était de reconstruire ce club avec ses vraies valeurs sans dépenser ce que nous ne pourrions assumer pendant la saison. On peut débourser beaucoup d’argent, recruter de grands noms et réussir mais on peut aussi se planter. Notre projet était de faire des choses cohérentes, de bâtir un groupe solide, de le faire progresser, de l'améliorer au fur et à mesure et d'avancer. On n’a pas fait de folie mais on a fait des choses qui pouvaient nous mener à la Ligue 1.

En 2011, on se projetait déjà en Ligue 1, avec un groupe qui n'en avait pas le potentiel, alors qu'à l'aube de cette nouvelle saison on s’est attaché à construire une vraie équipe de Ligue 2 capable d'assumer son statut. En cas d'accession, on construirait une équipe de Ligue 1.

Recruter huit ou neuf joueurs par saison ce n'est pas la meilleure chose à faire d'un point de vue cohésion de groupe. Mais la Ligue 1 et la Ligue 2 sont deux championnats très différents. L'ideal est d'améliorer l'équipe chaque année et avoir le recul et la patience nécessaire pour analyser ce qui conviendra le mieux à l'équipe. Le groupe actuel ne peut pas totalement être le même que celui qui évoluera la saison prochaine. Si l'équipe était capable de tenir en Ligue 1 et qu’il fallait juste l’améliorer, tant mieux. Mais s’il faut changer beaucoup de choses, on le fera. »

Source : RCLens.fr

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.