updated 06/12/2016 12:56

Ahmed Kantari : « On n’est pas encore en Ligue 1 »

Ahmed-Kantari-RC-Lens-2Une grosse victoire à Istres cinq points d'avance au classement avant d'affronter Brest à domicile, une équipe qui n'a plus rien à espérer en cette fin de saison : les Sang et Or ont certainement pêché par excès de confiance et cru que ce serait plus facile de prendre ce petit point qui les aurait amené en Ligue 1 la saison prochaine. Ahmed Kantari le regrette et essaie de trouver les raisons qui font que le RC Lens peine au stade Bollaert-Delelis ces dernières semaines.

« Il ne faut pas montrer d’abattement, on a encore deux points d’avance. Si on nous avait dit ça en début de saison, on aurait tous signé. Mais ça nous embête beaucoup pour les supporters. On avait vraiment envie d’offrir cette montée à notre public puisqu’il est venu en nombre sur les trois derniers matches. On cale un peu à domicile, je ne sais pas si c’est parce qu’on n’arrive pas à transformer la pression en pression positive. On n’est pas abattus, il va falloir faire un retour sur le match et remettre les ingrédients qu’il faut. Il faut rester lucide, Brest fait un bon match mais ne s’est pas procuré soixante occasions. On n’a pas souffert tant que ça. Ils ont su concrétiser, on n’a pas su le faire. Il faudra le faire à Bastia. » « La fête est gâchée car tout le monde s’y préparait. Il n’y a rien d’acquis, tant qu’on n’a pas les points, on n’est pas encore en Ligue 1. Tout le monde s’y voyait déjà, pas seulement les joueurs. » 

Source : RCLens.fr

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.