updated 10/12/2016 12:26

Alharbi El Jadeyaoui : « Mon choix a été vite fait »

Alharbi-El-Jadeyaoui-RC-Lens-03Pour La Voix du Nord, Alharbi El Jadeyaoui confie les principales raisons qui l'ont amenées à quitter Angers pour rejoindre le RC Lens lors du mercato hivernal, alors que les deux clubs sont au coude à coude dans la lutte pour la montée en Ligue 1.

- Qu'est-ce qui a motivé votre arrivée à Lens ?

« Quand j'ai eu le coach au bout du fil, mon choix a été vite fait ! Son discours a fait la différence. Et puis, il y a le stade Bollaert-Delelis, son ambiance. Je n'ai pas 20 ans, je le connais ce stade pour y être venu souvent ! »

- Quelle image avez-vous justement du Racing ?

« Personnellement, quand je venais jouer à Bollaert, je me croyais à domicile! Le public ne siffle pas, les gens connaissent le football et savent repérer un bon joueur. C'est vraiment quelque chose de jouer là!La Marseillaise en ch'ti,Les Corons, je connais. En étant dans les tribunes, j'ai pu constater que lorsqu'on perd le ballon, ça se voit très vite. Et surtout, quand il y a un but, ça fait très mal aux oreilles tant il y a de l'ambiance. Bien sûr, ça met de la pression sur les épaules, mais c'est tellement excitant ! »

- Pourquoi avoir quitté Angers qui, pourtant, est au même niveau que Lens au classement ?

« Je n'y ai joué qu'une saison, ce qui m'a valu de devenir le meilleur passeur de L2 la saison dernière. C'est vrai que les deux clubs sont roue dans roue mais, en termes d'impact et d'image, il y a un fossé entre eux ! »

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.