updated 21/02/2017 07:00

Gervais Martel : « J'ai eu de la chance de rencontrer Hafiz Mammadov »

Gervais-Martel-RC-Lens-6Dans La Voix des Sports, le président du RC Lens revient sur les origines de l'accord avec son partenaire azéri Hafiz Mammadov. Et Gervais Martel confie aussi qu'il n'a jamais douté de son retour à la tête du RC Lens un jour, après son départ début juillet 2012.

- Jamais, vous n'avez douté de votre retour ?
« Non jamais. J'ai fait un mariage, que dis-je, une vie avec le RC Lens ! À 4 ans, j'y étais. J'y suis encore ! Pendant mon absence, j'ai passé de longs moments avec des amis qui me soutenaient. Ça n'a pas de prix. Vous savez, je ne suis pas quelqu'un à tendance suicidaire ou du style à avoir 5 de tension. Dès que je me sens entouré, ça va. »

- Encore fallait-il trouver le bon investisseur...
« J'en ai rencontré quatre-cinq : il y avait deux escrocs, deux autres qui, le moment venu, n'étaient plus disposés à mettre de l'argent... Trouver l'investisseur cohérent qui acceptera de mettre de l'argent sur un club en L2, c'est Majax et Garcimore réunis ! J'ai eu de la chance de rencontrer Hafiz. On sait qu'on est en pleine cohérence. »

- Comment l'avez-vous rencontré ?
« J'ai un ami qui nous a présentés. Mais après, si j'avais une tête à claques, il n'y aurait pas eu de déclic ! Or, on a eu le feeling tout de suite. Hafiz est quelqu'un qui a le respect des gens qui ont prouvé des choses dans le football. C'est pour ça aussi que j'ai emmené Jean-Pierre Papin et Olivier Dacourt à Bakou. Pour renforcer notre dossier. Pour l'instant, on n'en est qu'aux balbutiements dans notre projet commun, mais ça va vite dépasser le cadre du foot. Il a vraiment envie d'inscrire son engagement au-delà de son aide financière. Entre l'Azerbaïdjan et notre région, c'est le pétrole qui vient au secours du charbon! Eux, il sont le pétrole et le gaz, OK. Mais on a la mine qui est inscrite au patrimoine de l'UNESCO, le Louvre et une histoire de camaraderie très forte. Quand je lui ai envoyé une photo de l'ouverture du Louvre-Lens avec François Hollande et le maillot du Racing, il s'est rendu compte qu'il se passait quelque chose ici. Le soutien sans faille de Daniel Percheron et de la Région a constitué aussi un atout. »

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.