updated 07/12/2016 15:17

Gervais Martel : « Vivre une renaissance »

Gervais-Martel-RC-Lens-4Dans La Voix du Nord, Gervais Martel revient sur son retour à la tête du RC Lens, ses motivations durant une saison où il a dû céder sa place et cette volonté de faire renaître le RC Lens, mais aussi lui-même, en faisant remonter "son" club en Ligue 1 et en travaillant pour lui assurer un développement et una venir économique serein.

- Une année, c'est long ou pas ?
« Je n'ai pas vu passer cette année. Depuis que j'ai fait mes cartons avec ma fille, je venais ici, parfois en me cachant..., j'ai vu des matchs et j'ai bossé. En fait, j'ai jamais arrêté, je bosse 75 heures par semaine. On ne voit pas le temps passer. Je n'avais pas à me mêler de la vie du club. Je me suis dit : "Pendant un an, tu te tais". »

- C'est une forme de revanche pour vous ?
« Même pas. Ma revanche, c'est d'effacer les descentes, car elles sont de ma faute. Kombouaré, il ne vient pas pour jouer aux billes. Moi ce que j'aime, c'est le terrain, les joueurs. On reste sur deux saisons ratées. Il faut repartir. »

- On insiste mais redevenir président, ce n'est pas rien.
« C'est un grand jour pour moi certainement car j'aime ce club, je le suis depuis que j'ai cinq ans. Je suis vraiment content de revenir, et je n'ai jamais douté de ce retour car je suis toujours optimiste. Mon départ était logique puisque j'étais devenu actionnaire minoritaire. Je reviens avec un projet fort financièrement mais différent. Deux descentes, c'est compliqué à gérer voire insoluble. Depuis un an, j'ai recherché un partenaire solide. »

- Et vous, vous revenez uniquement pour la Ligue 1 ?
« Je viens pour réécrire quelque chose de nouveau, vivre une renaissance. C'est vrai que je me suis trompé souvent, sur des hommes et des décisions. Avec Hafiz Mammadov, notre job est de faire progresser le football de son pays, l'Azerbaidjan. Le patron de Lens, c'est moi. Le choix du coach, je l'en ai informé, mais c'est ma décision avec le respect de l'actionnaire majoritaire, ça me va très bien. On a une sérénité financière à nous de retrouver une sérénité sportive. »

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.