updated 11/12/2016 17:00

RC Lens - Olympique lyonnais : défaite et élimination méritée des Sang et Or

Coupe de France RC Lens Olympique Lyonnais LyonLe 32e de finale de la Coupe de France a vu la reprise des clubs de Ligue 1 après la trêve et permet souvent de jauger les forces et les faiblesses de chaque équipe. Cet après-midi, nous avons pu voir les grosses lacunes du Racing Club de Lens face à un Olympique Lyonnais ultra réaliste qui avait, pensait-on, tué le suspense en première période. Mais comme souvent, le Racing a montré des vertus de réaction et de combat hors du commun, qui ont pu lui permettre d'y croire encore un peu, un peu trop tard malheureusement. 

RC Lens : Riou - Cavaré, Gbamin, Kantari, Baal - Bourigeaud (Boulenger 45e), le Moigne (cap.), Cyprien (Seck 84e) - El Jadeyaoui, B. Guillaume (Chavarria 65e), A. Coulibaly.
Remplaçants : Belon, Ba, Fradj, Lecoeuche. 
Lyon : Lopes - Jallet, Bisevac, Umtiti, Dabo - Gonalons - Ferri (Mvuemba 77'), Tolisso - Fekir (Malbranque 77e) - Lacazette (Ghezzal 68e), Njié.
Remplaçants : Gorgelin, Rose, Zeffane, Danic.

 

La démonstration lyonnaise

L'entame de match est lensoise. Les intentions sont bonnes durant les deux premières minutes, avant une reprise en main totale des Lyonnais, qui vont cueillir à froid les Artésiens : sur leur toute première action construite, Lacazette s'infiltre dans une défense lensoise aux abois, frappe sur Riou qui renvoie dans les pieds de Fekir qui marque tranquillement (0-1, 5e). On pense alors Lens capable de revenir, après une première grosse occasion à mettre à l'actif de Guillaume (9e), mais quelques secondes plus tard la défense Sang et Or est prise à revers. Après un dégagement raté de Cavaré, Lacazette est fauché dans la surface. Le penalty est sifflé et est transformé par ce même Lacazette (2-0 14e). Les Artésiens prennent un deuxième coup sur la tête. Alternant les fautes et les maladresses, notamment défensives, les Sang et Or sont à la rue et personne ne semble pouvoir se sublimer pour sortir l'équipe de la torpeur. Et malheureusement, la sanction tombe à la demie-heure de jeu : après un festival entre Lacazette et Dabo, ce dernier s'en va battre Riou d'un plat du pied parfait (3-0, 30e). A la mi-temps, le score est amplement mérité pour des Lyonnais efficaces et joueurs face à des Lensois apathiques et maladroits.

Le réveil lensois

Après la pause, le match reprend sur un petit rythme entre les deux équipes. Les Lyonnais se contentent de gérer leur avance et les Lensois tentent de sortir la tête de l'eau mais se montrent trop brouillons. Toutefois, les changements opérés par Antoine Kombouaré, avec les entrées de Boulenger (de retour dans le groupe après son homologation de contrat), de Chavarria (de retour de blessure) et du jeune Malick Seck (pour la première fois en match professionnel) vont faire du bien. Les Lyonnais vont également reculer durant cette seconde période et, à un quart d'heure du terme de la rencontre, vont concéder un penalty qui sera transformé par El Jadeyaoui (1-3, 76e). Ce but va avoir le don de réveiller les supporters lensois présents au stade de l'Epopée à Calais, mais aussi les joueurs qui vont pousser jusqu'à inscrire un second but par l'intermédiaire de l'inévitable Coulibaly, qui marque sur un coup-franc très bien tiré par El Jadeyaoui, encore lui (2-3 89e). Le réveil sera malheureusement trop tardif et la défaite est inévitable.

Ce match a permis de voir les grosses lacunes lensoises : la défense s'est montrée trop naïve, voire même trop brouillonne, pour rassurer toute l'équipe et a ainsi pu laisser l'attaque lyonnaise construire facilement et montrer sa force de frappe durant ce match. Mais il ne faut pas manquer de rappeler les qualités mentales des Sang et Or, qui n'auront pas démérité sur la seconde période, bousculant fortement des Lyonnais se contentant de (trop) gérer leur avance au tableau d'affichage. Après cette nouvelle élimination en Coupe de France, après celle enregistrée en Coupe de la Ligue face à Créteil, les Lensois peuvent se consacrer entièrement à la Ligue 1 et se préparer pour leur déplacement face à Guingamp en championnat samedi prochain, une rencontre ô combien importante dans l'optique du maintien en ligue 1, l'objectif prioritaire de l'équipe d'Antoine Kombouaré.

Eddy

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.