updated 09/12/2016 16:16

RC Lens - Paris SG : les notes MadeInLens

MadeInLens-les-notesÀ l'occasion de la 10ème journée de Ligue 1, le RC Lens recevait le Paris SG pour la première de ses trois affiches au Stade de France et s'est incliné (1-3). Après une entame clairement parisienne, le Racing ouvre le score sur sa premère occasion par Adamo Coulibaly. Les Nordistes vont alors mieux mais le PSG va scorer deux fois par Yohan Cabaye et Maxwell. Le début de deuxième mi-temps est encourageant mais l'arbitre de la rencontre, M. Nicolas Rainville, va péter les plombs. Il va accorder un pénalty ultra généreux au PSG, qu'Edinson Cavani transformera, puis va expulser Jean-Philippe Gbamin et Jérôme Le Moigne côté lensois, ainsi que le buteur uruguayen côté parisien. La fin de match n'aura ensuite plus aucun intérêt.

Au classement, le Racing, 18ème, reste dans la zone rouge avec 8 points et un match de plus que l'ensemble de ses concurrents direct.

Ce samedi, ce sont Thomas Vandaële et Romain Pechon, rédacteurs pour MadeInLens, qui livrent leurs avis sur la prestation individuelle de chaque joueur lensois, sur le coaching d'Antoine Kombouaré et la qualité du match réalisé par les Parisiens.

Rudy Riou :

- Note de Thomas Vandaële : 6/10

Bon on en parle de la sortie foireuse sur le deuxième but Parisien ? On ne peut pas en vouloir à Riou, tant il est énorme depuis le début de saison. Hier encore, il a prouvé qu’on pouvait compter sur lui, à l’image de ses trois arrêts en 15 minutes en début de match. Après, peut-il réellement faire autre chose sur sa sortie ? À voir…

- Note de Romain Pechon : 4/10

Globalement rassurant depuis le début de saison, le portier lensois a rappelé hier soir qu'il avait de grosses lacunes. En retard sur la frappe de Cabaye, il sort heureusement à contre-temps sur Cavani quelques minutes plus tard. Heureusement pour lui, l'attaquant parisien n'était pas encore dans un grand soir. Ce qui n'était pas le cas de Maxwell, qui plein d'opportunisme, a profité d'un dégagements des deux points du portier lensois pour inscrire un magnifique but. Hormis le penalty de Cavani, sa deuxième mi-temps fut plus tranquille. Mais le mal était déjà fait.

 

Dimitri Cavaré :

- Note de Thomas Vandaële : 5.5/10

Et Bim, il n’aura pas fallu longtemps pour que le gamin s’impose dans son couloir ! Un gros match hier, face à des sacrés clients (Pastore et Bahebeck par intermittence), des montées intéressantes… Bref un vrai pari sur l’avenir pour Kombouaré qui tient là sa recrue sur le flanc droit. Plus besoin de Glombard !

- Note de Romain Pechon : 3/10

Match difficile pour le jeune latéral lensois. S'il a montré de la bonne volonté et une réelle envie de remettre son équipe dans le sens de la marche au retour des vestiaires,  son déficit technique était criant face à un côté gauche parisien clairement au-dessus sur cet aspect du jeu.

 

Loïck Landre :

- Note de Thomas Vandaële : 6/10

Loick est le patron. Il n’y a rien d’autre à dire, il tient la défense du haut de son jeune âge, il se permet des montées tellement bien senties. Jamais dépassé, il réalise un match propre et sérieux. Il joue également au prof avec Gbamin et semble lui permettre de progresser.

- Note de Romain Pechon : 5/10

Applaudi par l'ensemble du stade à l'annonce des compositions, l'ancien parisien fut l'un des meilleurs lensois durant le match. Une nouvelle fois solide au duel, il a été le patron défensif en l'absence de Kantari. Après la triple expulsion il a eu un véritable duel à livrer avec Bahebeck, un duel remporté avec une facilité déconcertante. Malgré le contexte défavorable aux Lensois, il a toujours montré le même enthousiasme tout au long de la rencontre. Son raid solitaire en plein coeur du jeu aurait mérité un meilleur sort.

 

Jean-Philippe Gbamin :

- Note de Thomas Vandaële : 5/10

Le Football est tellement cruel… Gbamin n’est pas un arrière droit, il n’est pas un milieu droit, il n’est pas un milieu axial… Par contre, il semble bien que son poste soit vraiment défenseur central. Dépassé une seule fois au début, il ceinture Lucas et chope un jaune vraiment con, qui lui pourrit son match derrière. Hormis ça, il est toujours bien placé, à l’image de son placement devant le but sur la frappe de Cavani, calme dans ses relances. Bref, une bonne prestation, jusqu’aux évènements que l’on connaît !

- Note de Romain Pechon : 3/10

À la faute et sanctionné dans les premières minutes du match, le jeune lensois s'est clairement compliqué le match. Souvent à la rupture, pas toujours attentif, il n'a pas dégagé la sérénité nécessaire à un tel niveau. Si son deuxième carton jaune qui entraîne son expulsion et le penalty parisien est sévère, il ponctue un match en deçà de nos attentes.

 

Ludovic Baal :

- Note de Thomas Vandaële : 6/10

Tonton a mis les points sur les i dès le début. Il a complètement éteint Lucas sur son côté, s’est montré vraiment sûr, à l’aise balle au pied, enfin bref, il s’est remis au niveau qui était le sien en début de saison.

- Note de Romain Pechon : 4/10

Le latéral gauche a été courageux. Sans adversaire direct en raison du dézonage constant de Lucas, il a tenu son poste avec assurance. Sur le plan offensif, sa prestation laisse à désirer, mais pouvait-il vraiment faire mieux ?

 

Jérôme Le Moigne :

- Note de Thomas Vandaële : 5/10

Le moteur Le Moigne nous avait manqué la semaine dernière, là on sent son retour dans l’entrejeu. Il amène son expérience et a permis par moment d’arrêter de balancer des longs ballons à la con devant qui revenaient au bout de 3,5 secondes. Il prend deux cartons très sévères, et on devra une nouvelle fois faire sans lui.

- Note de Romain Pechon : 3/10

Le capitaine lensois est l'auteur du geste qui tue la rencontre. Avant ça, il avait également pris son carton jaune traditionnel en début de match après avoir été pris de vitesse. Le numéro 6 du Racing a atteint son seuil de compétence sur cette rencontre.

 

Lalaina Nomenjanahary :

- Note de Thomas Vandaële : 5/10

Très remuant en début de match, il a fini par s’éteindre en deuxième période. Mais, globalement, il a été très remuant devant ! Des mauvais choix par moment, mais de la bonne volonté. Il n’a qu’un seul vrai point fort, sa vitesse, et il a su mettre en valeur ses points forts hier.

- Note de Romain Pechon : 5/10

Placé en numéro 10, le Malgache a réalisé un bon match. Très mobile et perpétuellement en mouvement derrière ses trois attaquants, il est le joueur offensif qui a posé le plus de problèmes aux Parisiens. Sa faculté à mener les contres est également une force pour Kombouaré. Alharbi El Jadeyaoui a pris le relais du meneur lensois du soir. Il a apporté une touche technique indéniable mais bien trop tardive.

 

Pierrick Valdivia :

- Note de Thomas Vandaële : 6/10

On est en train de retrouver un bon Valdivia ! Il a été au four et au moulin hier soir, il a tenté de relayer de bons ballons, a été à la récupération et après les deux rouges a même dépanné quelques minutes en défense centrale. Il a beaucoup tenté et a sûrement livré sa meilleure prestation depuis le début de saison.

- Note de Romain Pechon : 3/10

Pierrick a fait du Valdivia. Il a mis le pied sur le ballon mais n'a pas donné assez d'intensité aux remontées de balle lensoises. Sans sombrer, il a démontré qu'il avait un bagage technique pour rivaliser avec ses homologues parisiens, mais c'est sur le plan physique que le bas blesse. Ses frappes lointaines ne font plus la différence.

 

Pablo Chavarria :

- Note de Thomas Vandaële : 5/10

Un très bon travail défensif, ce qui fait tout de même partie de la tâche d’un ailier dans un 4-3-3 ou un 4-4-2. Sa force, c’est son côté dur à la tâche. Par moment, il a fait parler sa vitesse pour apporter le danger devant, sans succès, mais globalement un bon match de l’Argentin.

- Note de Romain Pechon : 3/10

L'Argentin donne toujours la même impression, à savoir entamer la rencontre déjà cramé. Mais où est passé l'ailier virevoltant qui faisait la différence en un-contre-un l'an dernier ?

 

Adamo Coulibaly :

- Note de Thomas Vandaële : 6.5/10

Pour son but plein de rage et d’abnégation, il mérite d’être l’homme du match côté Lensois. Son coup de tête rageur au milieu de terrain est l’exemple de son travail de sape magnifique tout au long du match. Principal danger pour l’arrière-garde francilienne, La Poutre sait se sublimer dans les grandes affiches. Reste maintenant qu’il soit plus régulier et on tiendrait la recrue en attaque que l’on attendait.

- Note de Romain Pechon : 5/10

Unique buteur lensois de la rencontre, il a une nouvelle fois montré le meilleur de lui-même contre une grosse équipe. Placé sur le côté gauche de l'attaque lensoise, il n'a certes pas la vivacité d'un ailier mais sa capacité à garder le ballon est une qualité dans une équipe qui avait des difficultés à mettre le pied dessus. Remplacé par Baptiste Guillaume à la 79e, le jeune attaquant belge n'a pas eu assez de temps pour peser sur la rencontre.

 

Yoann Touzghar :

- Note de Thomas Vandaële : 3,5/10

Pas un match pour la Touz’, trop faible physiquement. Hier, avec Papus sur le dos, il n’a pas eu l’occaz de toucher trop de ballon et s’est rapidement fait sécher à la moindre occasion. Yo’ manque de confiance et ça se sent… Dommage, car hier, avec la vitesse de pointe pas franchement folichonne de la défense centrale Parisienne, notre TGV (Touzghar à Grande Vitesse ndlr.) nous a manqué.

- Note de Romain Pechon : 2/10

Un rôle ingrat certes, mais l'attaquant lensois est clairement à côté de ses pompes depuis quelques semaines. Toutes ses passes sont ratées, ses déviations inutiles, sa conduite de balle désastreuse. Il ne pèse pas sur la rencontre, avec lui le Racing joue clairement à dix. Bref, il n'est pas au niveau. Remplacé à l'heure de jeu par Abdoul Ba qui est venu renforcé une défense lensoise décimée après les expulsions de Gbamin et Le Moigne. Limité techniquement, il a profité du fait que le match n'en était plus vraiment un pour ne pas être trop mis en danger.

 

Le coaching d'Antoine Kombouaré :

- Note de Thomas Vandaële : 7/10

J’ai bien cru qu’en plus de trois suspendus face au TFC, on allait devoir y aller sans coach, tant le Kanak avait envie d’offrir le dentiste à l’arbitre. Dans ses choix, on ne peut pas vraiment juger le coach Sang & Or, puisqu’il n’a pas des masses de choix, mais c’est plus la façon dont il fait progresser ses joueurs au quotidien qui est sublime. Il inculque une science de l’effort et de la concentration à des jeunes joueurs qui en manquait clairement au début. Globalement, frustrant pour le kanak, mais bon match tout de même.

- Note de Romain Pechon : 5/10

Le technicien lensois fait avec les moyens du bord. Il ne pouvait difficilement aligner un meilleur onze avec un groupe si restreint. Ses changements en cours de match ont été dictés par les événements forts défavorables. Son plan de base était en tout cas intéressant, il aurait pu marcher, mais le sort semble s'acharner contre lui.

 

La prestation du Paris SG :

- L'avis de Thomas Vandaële :

Même avec une équipe Bis, le PSG te décolle le slibard. À l’mage de son gardien, énorme hier soir, ou de Maxwell, Camara ou Pastore, le PSG est costaud, c’est clair. Ils ont la chance d’avoir les armes pour se sortir des matchs pièges. Après, si on prend le cas de Cavani, le mec manque clairement de discernement. Ça m’embête, car c’est clairement le genre de joueur dur à la tâche que j’adore, mais hier, célébrer son but en « tirant » sur le kop Sang & Or, dans un match autant sous tension, on appelle ça de la bêtise, clairement !

- L'avis de Romain Pechon :

Paris a fait du Paris, à savoir jouer au handball. Ce sentiment s'est encore amplifié après la triple expulsion à l'heure de jeu. Timide en début de match, Maxwell est monté en puissance après son but. Il a notamment profité de la supériorité numérique de son équipe pour presser très haut gênant ainsi la première relance lensoise. Décisif sur le premier but, avec un tacle qui se transforme en petit pont, Javier Pastore a une nouvelle fois brillé dans un rôle de meneur qui lui va à merveille. Buteur, Cabaye a vécu une soirée en demi-teinte. Bousculé par un Lensois, il est a origine de l'unique but adverse du match. Thiago Motta pas totalement à l'aise à son poste exceptionnel de libero, n'a pas brillé non plus sur cette action. Cavani a certes marqué, mais il a une nouvelle fois gâché un nombre important d'occasions.

 

Le match :

- L'avis de Thomas Vandaële :

Si on juge l’homme du match à l’influence qu’il a sur la victoire d’une équipe… On ne peut que mettre l’arbitre à cette place. On assisté à un franchement beau spectacle, avec un PSG impressionnant, un RCL qui a su se sublimer et qui était très loin d’être ridicule comme on lui prédisait. Bref, un beau match. Mais, tout ceci a été gâché par le zèle d’un arbitre de district. Qu’on se le dise, les 3 deuxièmes cartons jaunes sont débiles. Il n’y a pas faute de Gbamin, Cavani ne l’agresse pas et Le Moigne est juste dans un duel de bonhomme. Bref, il bousille le spectacle en perdant son sang froid, j’espère sincèrement que c’était son dernier match de haut niveau. 

 

Thomas Vandaële, Romain Pechon et Christopher.

Image : DavidB Art-Design

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.