updated 04/12/2016 06:48

MiL et une question : Les chances de maintien

Cette semaine, MiL-et-une-question-02-classementMadeInLens, dans sa rubrique "MiL et une question", s'interroge sur les chances de maintien du RC Lens. Rhum' et ThomasV vous livrent leurs impressions sur le début de saison des Lensois ainsi que de leurs concurrents directs.

Votre avis nous intéresse, n'hésitez pas à réagir sur les réseaux sociaux !

- Selon vous, quels sont les signes encourageants de ce début de saison côté lensois ?

Rhum' : Malgré l’été plus qu’agité que le Racing a connu, une série d’événements proches du drama et qui auraient fait perdre la foi à bon nombre d’inconditionnels artésiens, il se dégage quelques signes encourageants de ce début de saison, qui place pour le moment le Racing à une 18e place de relégable. Oui mais ...

Oui mais Antoine Kombouaré doit composer en L1 avec une bonne équipe de L2, à qui l’on a enlevé ses meilleurs éléments (Aréola, Tisserand, Yahia, Salli,  Ljuboja...) et cela relève parfois plus du miracle. Je verrai donc un signe encourageant à travers le coach kanak qui, touché par la grâc,e arrive à établir une équipe capable d’aller batailler.

L’état d’esprit, parlons-en : c’est ce qui fera la force de l’équipe cette année. Le talent est, certes, limité en quantité et en qualité, mais ce sont des joueurs volontaires, téméraires, qui ne lâchent rien ou presque [la 1ere mi-temps à Evian] et dont la solidarité bouscule les plans de certains détracteurs qui disaient qu’un Racing sans moyens est un Racing qui coule à point. Tactiquement solides, dans le jeu plutôt bons, dans le sens où l’on ne peut pas dire que l’on s’ennuie ferme à chaque match. Les dédoublements, les jeux en une touche de balle, la complicité entre certains se fait ressentir.  Il semble y avoir une saine concurrence dans ce groupe, qui se connaît depuis maintenant 3 ans pour la plupart. Aussi, la Gaillette devrait apporter son lot de fraîcheur avec l’émergence de Dimitri Cavaré au poste d’arrière droit. D’autres jeunes, comme Baptiste Guillaume ou encore la confirmation de Benjamin Bourigeaud, devraient proposer d’autres solutions à "Dieu Kombouaré".

ThomasV : L'intersaison fut ridicule, l'équipe ne l'est pas ! Voilà le gros point positif du début de saison Sang et Or. Les deux premières défaites l'ont été sur un détail, les suivantes quasiment toutes sans pester... Bien qu'à Annecy, les Lensois aient explosé en première mi-temps et ont réellement été ridicules, la seconde période fut plus encourageante. Mais, globalement, les Lensois ne sont pas à la ramasse comme ce qui leur était promis et ça montre clairement que le RC Lens est un club de caractère. Lors de la saison 2010-2011, l'effectif était bien plus étoffé, sur le papier : on prédisait le milieu de tableau au RC Lens, mais là l'équipe fut ridicule. Aujourd'hui, les Lensois sont à la peine mais ont relevé la tête. Autre signe encourageant, les Sang & Or savent et ont les moyens de jouer au ballon. Certes, l'effectif n'a pas la profondeur de celui du PSG mais les matchs du début de saison, notamment ceux à Lyon ou face à Reims, ont montré que les joueurs jouent et n'ont pas peur, malgré le manque d'expérience. Les jeunes viennent avec leur fougue et aident à débloquer le niveau de jeu malgré tout ! Donc, la saison sera très longue, mais peut-être pas aussi catastrophique que prévue...

- Les concurrents du RC Lens pour le maintien vous paraissent-ils avoir un niveau supérieur ?

Rhum' : 18e après la 9e journée, admettons que les concurrents du Racing pour le maintien se comptent à 6 clubs : Guingamp, Bastia, Reims, Caen, Evian et Lorient.
Oui et ? Oui et Lens a d'ores et déjà affronté 5 de ses 6 supposés concurrents. Sur ces confrontations directes, le Racing n'a pris que 5 points sur 15 possibles (victoire sur Reims, nuls contre Bastia et Caen contre 2 défaites face à Guingamp et Evian)
Statistiquement et en face à face, oui, les concurrents sont supérieurs. Dans le jeu et la manière, c’est autrement. On a vu des matchs accrochés, où le Racing a parfois semblé plus armé et supérieur, n’ayant manqué que le réalisme et je pense notamment au match de Guingamp. 

ThomasV : L'EAG a gagné à la Licorne sur un foutu hold-up... Les Lensois ont péché devant les buts, les Bretons en ont profité, voilà tout. Mais depuis, les Bretons peinent, ne développent aucun jeu, et doivent faire face aux matchs d'Europa League avec un effectif faiblard... En gros, ils vont en baver ! L'avantage de l'effectif qu'ils avaient sur le RC Lens, ils sont en train de le tuer dans une quête perdue d'avance, même si je leur reconnais le mérite de vraiment jouer l'Europa League à fond !

L'ETG a un regain mais je les vois toujours descendre : l'effet Dupraz tend à se dissiper, l'effectif est assez faible, ça ne joue pas au ballon, le 11 entier se repose sur Wass, ils n'ont ni engouement, ni soutien derrière eux ; donc je pense clairement que c'est un regain, mais qu'au final, ils ne sont pas meilleurs que les Sang et Or.

Bastia teste l'effet Papin : un grand nom à qui on donne les clés d'un club alors qu'il n'a strictement rien prouvé. Makélélé était un sacré milieu de terrain, j'ai un peu plus de mal avec l'entraîneur. On se demande un peu où il veut aller, c'est décousu, ça manque de clarté ... Leur point fort, c'est bien l'effectif, mais après, encore faut-il savoir le faire fonctionner : RCL saison 2007-2008 ! On en reparle en fin de saison mais je vois le même cas de figure. Areola doit regretter son choix, quand on voit les peintres en défense en tout cas !

Caen sait jouer au ballon, c'est sûr, mais on a bien vu lors de RCL-SMC que les deux équipes avaient clairement le même niveau, au point de se neutraliser. Pour l'instant, ils capitalisent sur la confiance acquise en début de saison et sur l'expérience des Vercoutre ou autre Féret, mais de là à dire que ça va suffire ...

Reims, par contre, est trop faible. Ils ont, certes, gagné par le plus petit des scores face aux Girondins mais, quand ils perdent, ils en prennent trop dans la casquette et ça risque de faire mal au moral. Additionnez un effectif faiblard à un moral qui prend des gros coups par moment... je les mets dans la bataille au maintien.

Dans cette bataille, je rajoute les merlus lorientais. Ils ont montré que la formation fonctionnent toujours aussi bien mais aussi que l'après Gourcuff est très difficile à gérer. Tu laisses les clés du club pendant une décennie à un mec, il ne faut pas se leurrer sur le sort du club quand il s'en va (effet AJA). Enfin bref, ça ne joue pas des masses, je suis assez pressé de voir la confrontation avec le RC Lens, afin de savoir clairement, en confrontation directe, s'ils sont meilleurs. Mais, à force de vendre les pépites après un an d'usage ... ça risque de finir par casser.

Donc, conclusion : RCL, ETG, SCB, SMC, FCL, SDR, bataille à 6 pour le maintien, et le RC Lens a des armes à mettre en valeur. Le niveau de la L1 est clairement très bas cette année.

- Le fait de ne pas pouvoir profiter de Bollaert est-il un vrai handicap pour les Sang et Or dans l'optique du maintien ?

Rhum' : Il est évident que l’appui, la ferveur, d’un stade Bollaert-Deleis fier et conquis de retrouver la Ligue 1 aurait été un avantage non négligeable. Dans un match comme face à Guingamp ou même Caen, on peut se poser la question de savoir si un Bollaert à 35000 n’aurait pas pu faire basculer la physionomie du match de façon positive. Maintenant, la problématique du stade pour la saison 2014-2015 est connu depuis un moment : est-ce que les joueurs se posent ce genre de questions ? Je ne crois pas. Et nous, supporters et fidèles du Racing, n’avons pas à rougir de l’ambiance d’un stade de la Licorne, face à celle par exemple du Parc des Sports d’Annecy. Car si la question du 12e homme et du stade se pose pour Lens, elle se pose également pour Evian, ou d’autres équipes encore.

ThomasV : Oui et non... Langue de bois politique !

Oui, car le soutien du peuple lensois a toujours fait la fierté et la force du club, on est clair là-dessus. C'est ce genre de soutien qui permet de tenir une victoire 1-0 en fin de match ou encore de remonter 3 buts en une mi-temps (coucou les Verts). C'est un moyen de montrer l'importance du football pour la région. Je ne vais pas faire dans le misérabilisme et dire que le Nord-Pas-De-Calais est très pauvre et n'a que le football pour sourire, ce n'est plus vrai du tout ! Mais la culture football est prépondérante dans la région, bien plus qu'ailleurs. Ce n'est pas que du football, c'est une religion ! Et, dans des moments difficiles, on a besoin d'un stade mythique où se retrancher et reprendre confiance pour grimper au sommet des plus hautes montagnes. Dans l'himalaya du maintien, il aurait été bon d'avoir un chez soi, un vrai, où on se sent bien.

D'un autre côté, Bollaert Delelis est un endroit gorgé de pression, on l'a bien vu en fin de saison dernière. Face aux enjeux, les chants et l'engouement ont eu tendance à lier les jambes des Sang et Or, expérimentés ou non, qui sont aller gagner le maintien dans le Sud de la France, plutôt que devant son public. La peur de mal faire à priver Bollaert-Delelis de la fête. Donc, dans une année difficile, où les jeunes sont envoyés au front, faire ses armes loin de la pression de l'enceinte mythique des Sang e Or est un mal pour un bien.

Tags de l'article MadeInLens RC Lens Ligue 1 maintien

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.