updated 04/12/2016 06:48

Vue d'en Face : Nîmes Olympique - RC Lens

Nimes-OlympiqueCe samedi, le RC Lens se déplace au Stade des Costières pour y affronter le Nîmes Olympique. Comme avant chaque rencontre, MadeInLens est allé à la rencontre d'un supporter adverse pour notre traditionnelle rubrique « Vue d’en face ». Nous vous proposons aujourd'hui de découvrir le point de vue de Gérard Chabaud, webmaster de notre site partenaire Planète Nîmes Olympique.

 

- On dit souvent qu'après une accession la deuxième saison est la plus difficile. Cela semble se confirmer pour le Nîmes Olympique cette année ?

Oui et cela a surpris beaucoup de monde. Jean-Louis Gazeau, le président du Nîmes Olympique, en premier. Celui-ci estimait en début de saison que nous jouions clairement la montée. Les supporters ont dû vite déchanter, et le climat s'est révélé tendu entre nos joueurs et notre ex-entraîneur, Victor Zvunka.

- Nîmes est relégable mais avec un match en moins. Que pensez-vous de la mésaventure de ce match à Caen ?

Les supporters ne savent plus quoi penser ...
C'est dans la droite ligne de toutes nos déconvenues de cette année ... L'éviction de l'entraîneur, le président et le vice-Président qui entrent sur le terrain pour prendre à partie l'arbitre et le délégué du match Nîmes - Angers, cette fois l'avion qui part avec 7 heures de retard et dont le pilote refuse d'atterrir à Caen alors que la tour de contrôle lui a donné l'autorisation... Mais il faut rappeler que nous avions déjà eu la même mésaventure, le jour du match Le Havre - Nîmes, le 7 février.
On avait fait venir un avion de Belgique, mais celui-ci avait dû s'arrêter en cours de vol, suite à des problèmes techniques. Un deuxième avion avait alors été affrété venant de Paris et l'équipe était arrivée en milieu d'après-midi.

Quoiqu'il arrive, cette saison sera à vite oublier.

- Il reste 10 rencontres à disputer et la lutte pour le maintien s'annonce rude. Une demi-douzaine d'équipes sont concernées, vous pensez que les Crocodiles vont réussir à conserver leur place en Ligue 2 ?

Je l'espère bien sûr mais, malheureusement pour nous, si l'équipe réalise un bon parcours depuis l'arrivée de René Marsiglia, les autres équipes ne lâchent pas mais tout semble possible. Brest, 19e, il n'y a pas si longtemps se retrouve 11e. Gardons espoir !

- Comment expliquez-vous votre situation au classement ? Qu'est-ce qui n'a pas marché cette saison ?

Le départ de Nicolas Bénézet n'explique pas tout. En fait dès le début, il y a eu conflit entre Victor Zvunka et certains joueurs sur les méthodes d'entraînement. La situation s'est dégradée dans les vestiaires, notre président a hésité à trancher, surtout après notre défaite à domicile contre le CA Bastia. Il a été obligé de le faire la veille du match Nîmes - Angers après qu'une délégation de joueurs soit venue le voir. Nous avions déjà 4 points de retard sur le premier non-relégable et la situation semblait compromise.

- Au match aller, les Sang et Or avaient eu beaucoup de mal face au bloc nîmois et il avait fallu attendre la 83e minute pour voir Adamo Coulibaly marquer le seul but de la rencontre suite à une erreur de relance. Quel est votre sentiment par rapport à cette rencontre ?

On a tous gardé en mémoire, alors que nous avions fait un bon match, cette erreur de Pierre Bouby qui nous a coûté le point du match nul. Ce dernier nous semblait mérité. Malheureusement comme souvent en cette première partie de championnat, il nous manquait toujours quelque chose pour obtenir un point, voire trois.

- Les Lensois viennent d’enchaîner 2 victoires qui leur permettent de se détacher de ses poursuivants et, on l'imagine, d'emmagasiner le plein de confiance. Craignez-vous leur venue ?

Bien sûr que l'on craint la venue des Lensois car n'oublions pas qu'ils sont 2e au classement des équipes jouant à l'extérieur. Seul Angers les devance avec le même nombre de points (22) mais une meilleure différence de buts.

- Vous voyez Lens retrouver la Ligue 1 l'an prochain ?

Avec 7 points d'avance sur le quatrième, comment le voir autrement. L'année dernière en fin de saison, Lens avait eu un passage à vide, mais l'équipe ne jouait plus rien. Je ne pense pas que cela se passe ainsi cette année.

- Un pronostic pour le match de samedi ?

Victoire de Nîmes, elle est presque impérative vu notre classement.

 

Propos recueillis par Samuel

MadeInLens tient à remercier Gérard Chabaud, webmaster de notre site partenaire Planète Nîmes Olympiquequi a accepté de participer à cette interview.

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.