updated 06/12/2016 12:56

AS Monaco 6-0 RC Lens : Pas de surprise pour le Racing balayé à Louis II

Monaco-RC-Lens-Coupe-de-France-quart-de-finale-2Opposé à l'AS Monaco en quart de finale de la Coupe de France, Lens n'a pas pesé bien lourd et a été balayé (6-0). Un match très pauvre et à oublier pour les Lensois qui doivent se reconcentrer sur le championnat et l'objectif de la montée. En espérant que cette claque ne laisse pas trop de traces.

Lens surclassé au milieu 

Un long chemin de croix, voilà à quoi ce match a ressemblé côté lensois. Face à une équipe monégasque remaniée mais qui pouvait quand même compter sur Ocampos, Rivière et Berbatov en attaque, Lens a vite montré ses limites. Même si le premier but des locaux inscrit par Ocampos (1-0, 18e) est entâché d'un hors-jeu, il sanctionnait déjà une équipe artésienne qui n'a pas fait longtemps illusion. Rapidement privé de ballon, Lens se montre tout de suite dans une configuration très défensive et perd trop rapidement le cuir la faute à un milieu de terrain trop peu présent et qui joue au ralenti.

Malgré cela, les hommes d'Antoine Kombouaré parviennent à obtenir quelques situations après l'ouverture du score monégasque, avec notamment la talonnade bien sentie de Danijel Ljuboja contrée par Romero (36e). Mais sur un contre peu avant la mi-temps, Lens concède un second but inscrit par Berbatov qui profite d'un centre en retrait de Rivière (2-0, 41e). Un score déjà rédhibitoire à la pause.

De bonnes intentions avant la déroute

En seconde mi-temps, le RC Lens soutenu par les 1300 supporters artésiens venus à Louis II, profite de la percussion de Salli qui remplace Chavarria et va même marquer un but par Coulibaly (51e) qui sera refusé alors qu'il était peut-être valable. Mais les bonnes intentions lensoises vont vite être réduites à néant par un troisième but signé Rivière bien lancé en profondeur par Landre (3-0, 54e).

Lens qui n'a à cet instant plus aucun espoir de revenir dans la partie, va complètement lâcher. Sur un coup franc évitable concédé par Valdivia (averti d'un carton jaune pour cette faute) et botté par Obbadi, Fabinho se retrouve seul au second poteau et fusille Riou d'un tir croisé du pied droit (4-0, 58e).

Monaco réaliste punit le Racing

Lens, en déroute face à un Monaco ultra-réaliste, va continuer à sombrer. Dix minutes plus tard, Ocampos s'offre un doublé en reprenant un centre de Dirar manqué par Tisserand (5-0, 68e). Dans les minutes suivantes, Lens avec l'énergie du désespoir essaie de sauver l'honneur mais Coulibaly notamment fait preuve de maladresse (tête manquée à la 72e, tête non cadrée sur un corner à la 78e). Jean-Philippe Gbamin aussi manque le cadre sur une belle frappe (80e). Puis sur une dernière offensive, la défense lensoise aux abois va céder de nouveau : après un tir sur le poteau de Martial, Ocampos centre pour Kondogbia mais la balle passe dans son dos et atterrit sur Landre qui la dévie dans sa cage (6-0, 85e).

Surclassé au milieu, naïf en défense et maladroit en attaque, Lens repart donc de Monaco avec six buts dans la charrette et mesure l'écart qui la sépare du dauphin du PSG en Ligue 1. Le parcours admirable des Lensois dans cette Coupe de France se termine donc cruellement. Il faudra rapidement oublier cette déroute et se remettre dans le bain en Ligue 2 pour assurer l'objectif de la montée.

 Morgan

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.