updated 11/12/2016 17:00

Metz 0-1 RC Lens : Un succès en or pour Lens, une revanche pour les supporters !

Metz-RC-Lens-Marcel-Tisserand-buteurPrivé de ses supporters par un injuste arrêté préfectoral, Lens a donné la réponse sur le terrain cet après-midi. Devant un public messin qui n'a pas pas été exemplaire, c'est bien le RC Lens qui s'est imposé (0-1) et qui revient à trois points de son adversaire. Les hommes d'Antoine Kombouaré peuvent être fiers de ce bon coup réalisé à Saint-Symphorien, qui leur permet de prendre 5 points d'avance sur le 4e Niort.

Pour ce match au sommet à Saint-Symphorien entre le leader et le 3e de Ligue 2, Antoine Kombouaré décide d'aligner une formation en 4-3-3 avec une défense Loïck Landre - Alaeddine Yahia, Ludovic Baal sur le côté gauche et Marcel Tisserand sur le côté droit, un milieu Jérôme Le Moigne - Pierrick Valdivia - Wylan Cyprien et une attaque Yoann Touzghar-Adamo Coulibaly soutenue par Lalaïna Nomenjanahary. Dans les cages, Rudy Riou supplée une nouvelle fois cette semaine Alphonse Aréola blessé. Le coach lensois décide aussi de se passer d'Edgar Salli, peu en vue lundi face à Tours et de Jean-Philippe Gbamin.

Une première demie-heure crispée

Metz démarre légèrement mieux cette partie et obtient un corner dès la 2e minute de jeu alors qu'Eduardo quelques minutes tente une reprise de la tête qui passe largement à côté des buts lensois (6e). Ces derniers se montrent un peu plus et prennent le contrôle du ballon. Ils obtiennent aussi leurs premières opportunités : Lalaïna, des 16 mètres, tente un tir qui est légèrement dévié en corner par Métanire (11e). Quelques minutes plus tard, Sylvain Marchal se blesse et, comme au match aller, le capitaine messin doit céder sa place, remplacé Inez (17e).

Un but lensois injustement refusé à Adamo Coulibaly

Dans cette première demie-heure crispée, l'engagement physique prime sur le jeu. Valdivia (23e) et Lejeune (26e) côté messin sont tous deux avertis. Sur les corners lensois, les tireurs lensois sont systématiquement assaillis par des boulettes de papier venant des tribunes mais qu'importe : Coulibaly prend tous les ballons aériens. Sur l'un d'eux, l'attaquant lensois trouve le cadre et ouvre le score (34e) mais le but est annulé par l'arbitre pour une faute inexistante du Lensois. C'est même d'ailleurs Coulibaly qui est victime d'un tirage de maillot de Choplin, battu sur ce coup. Juste après cette action, la défense lensois commet une belle erreur et, à la suite d'une mauvaise relance, Ngbakoto récupère le ballon, pique son ballon mais ne trouve heureusement que le poteau de Riou. Les deux équipes retournent aux vestiaires sur ce score de 0-0.

Lens ouvre le score !

La seconde période démarre avec des situations pour chaque équipe qui n'inquiètent pas suffisamment les deux gardiens. D'un côté comme de l'autre, les actions ne sont pas assez construites et on tente trop souvent de trouver les attaquants par des longs ballons. En tribunes, les Messins continuent de se faire remarquer par la négative puisque Riou est à son tour victime de jets de boulettes de papier, à tel point que l'arbitre menace, à l'heure de jeu, d'arrêter la partie. Mais Lens ne se laisse pas déstabiliser et, après un temps fort messin, porte l'estocade ! Sur un corner botté par Wylan Cyprien, Marcel Tisserand, au second poteau, place une tête qui bat Carrasso (0-1, 69e) et Lens ouvre le score !

Lens tient et s'impose pour ses supporters

Sur l'action qui suit ce but lensois, Metz est tout proche d'égaliser mais Riou sauve les siens sur une tête d'Eduardo avant une reprise de Sakho qui passe tout près du poteau (70e). Yahia, blessé sur l'action, sort quelques minutes pour se faire soigner et les Lensois vont faire front dans cette fin de match. Sur un nouveau corner artésien, un défenseur messin manque de tromper les siens mais Métanire sauve sur sa ligne (73e). Le même Métanire qui va trop piquer sa reprise près du but lensois quelques instants plus tard (74e).

Le coach lensois décide de faire entrer Danijel Ljuboja qui obtient dans la foulée un corner. La fin du match approche : Lens a encore quelques coups à jouer mais fait preuve de maladresse (Cyprien qui frappe à côté du but au lieu de centrer, 89e). Metz fait une dernière frayeur au Racing avec une frappe de Ngbakoto aux 25m qui passe près du poteau de Riou. Et après un dernier coup-franc frappé au-dessus par Sakho, Lens peut célébrer sa victoire avec la vingtaine de supporters lensois présents. La limitation du nombre de supporters et le boycott du déplacement par ces derniers n'y aura rien changé : c'est bien Lens qui s'impose à Saint-Symphorien et qui revient à 3 points des Messins !

Morgan

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.