updated 10/12/2016 12:26

La parole à : Pierre (Red Tigers et SOS Ligue 2)

Pierre-Red-Tigers-SOS-Ligue-2Après Benjamin Bourigeaud et Hans Van der Mey, MadeInLens.com vous propose le troisième volet de notre rubrique "La Parole à :" qui vous permet, toutes les deux à trois semaines, de retrouver des interviews que nous réaliserons régulièrement dans les semaines et mois à venir.

Pour cette troisième édition, c'est Pierre, membre du bureau des Red Tigers et un des représentants du collectif SOS Ligue 2, avec lequel nous sommes régulièrement en contact concernant l'actualité des Red Tigers. Et il a accepté de répondre à nos questions concernant l'ambiance retrouvée au stade Bollaert-Delelis cette saison, mais aussi les combats menés par le collectif "SOS Ligue 2" et les relations tendues du collectif avec la LFP et Frédéric Thiriez.

- Avant tout, pourrais-tu te présenter ? Quelles sont tes responsabilités chez les Red Tigers et SOS Ligue 2 ?

Pierre, 26 ans. Je suis membre du bureau des Red Tigers et l’un des représentants du collectif SOS LIGUE 2. Au sein des RT, je m’occupe des relations avec les médias, le club et je touche un petit peu à tout ce qui entoure le groupe. Pour le collectif, nous n’avons pas de responsabilité bien définie : chacun gère ce qu’il peut et quand il peut.

- Que penses-tu de l'ambiance cette saison au stade Bollaert-Delelis ? Est-ce qu'elle est meilleure que l'année dernière, sachant qu'on a encore plus de monde au stade ?

Depuis le début de saison, nous avons vécu de grandes ambiances. Nous retrouvons au fur et à mesure le Bollaert que l’on souhaite et qu’on aime. De nouveaux chants, de nouveaux capos redonnent un nouveau souffle à la Marek. Maintenant l’hiver arrive : on sait tous qu’à cette période, l’ambiance en prend un coup la plupart du temps. Elle est, bien entendu, meilleure que l’année dernière, mise à part Bordeaux en Coupe de France où l’ambiance fut grandiose… Après, même si nous sommes des éternels insatisfaits et même si nous pouvons toujours faire mieux, il faut avouer que, même ces dernières années, l’ambiance reste satisfaisante vu les résultats…

- Est-ce que tu trouves que les joueurs sont plus en communion avec les supporters cette saison ? Les bons résultats aident bien sûr mais on a vu Alaeddine YahiaPublic-RC-Lens-stade-Bollaert-Delelis venir de lui-même lancer le clapping, Wylan Cyprien l'a aussi fait contre Caen. Est-ce qu'il y a une meilleure relation entre les joueurs et le public cette saison ?

Il est clair qu’il se passe quelque chose entre les joueurs et les supporters. Même au sein du club en général. Les résultats y sont pour quelque chose, mais la mentalité de l’équipe également. Ça fait plaisir. Quand on voit les différents joueurs lancer le fameux clapping repris par l’ensemble du stade Bollaert-Delelis, c’est énorme. Des moments de communion comme cela, on en redemande. Que ce soit à domicile ou à l’extérieur, cela fait toujours plaisir. En espérant que cela continue.

- Récemment, il a été indiqué que les Red Rigers ne supporteraient pas le RC Lens "à domicile" la saison prochaine vu que le RC Lens ne jouera pas au stade Bollaert-Delelis. Qu'en est-il de cette information ?

Pour l’instant, nous avons rien défini : aucune décision n’a été prise. Nous communiquerons officiellement en temps voulu. Après, les Red Tigers sont avant tout des supporters de Lens. Chacun fera ce que bon lui semble. Attendons déjà que le club communique sur le choix du stade.

- Cette saison, les Red Tigers fêtent leurs 20 ans. Qu’avez-vous prévu ?

Cela sera une surprise. J’invite d’ores et déjà l’ensemble des supporters à venir lors de la rencontre du RC Lens qui l’opposera au Havre. Il y aura peut-être du spectacle sur le terrain, mais il est certain qu’il y en aura en tribunes… Pour ceux qui souhaitent fêter notre anniversaire à l’extérieur, rendez-vous à Châteauroux !

 

Au sein de SOS Ligue 2

 

- Tu es impliqué dans le collectif « SOS Ligue 2 ». Comment as-tu rejoint ce collectif ?

Tout d’abord, les Red Tigers ont rejoint le collectif lors de la saison 2004/2005 lorsque les matchs de deuxième division ont été décalés au vendredi 20h. Depuis, le groupe participe à chaque action de celui-ci. Le mouvement est monté en puissance la saison dernière, lorsque la LFP a annoncé que les rencontres auraient lieu à 18h45. Cette annonce a été le déclic pour nous. Déjà que la Ligue 2 n’attire pas des foules… À 20h00, les stades sont pour la plupart du temps à moitié vides. Cet horaire consistait à se tirer une balle dans le pied, que ce soit pour les supporters, les commerçants, les dirigeants… Nous avons donc participé à l’ensemble des réunions du collectif mais également à la seule et unique réunion à la ligue avec Monsieur Thiriez.

SOS-Ligue2-Logo- L'an dernier, la Ligue a revu les horaires des matchs et a abandonné les matches le vendredi à 18h45 pour des matchs à 20h, sous la pression de « SOS Ligue 2 » notamment. Que demande maintenant votre groupe ? Un retour des matches le samedi ?

Nous demandons un retour des matches le samedi. Notre groupe participe depuis 2004 : ce n’est pas aujourd’hui que nous baisserons les bras. Monsieur Thiriez nous avait proposé, lors de la réunion au siège de la ligue, une solution où les rencontres se disputeraient le samedi aux alentours de 19h00. Nous souhaitons qu’il travaille sur celle-ci. Nous voulons également que la programmation des matchs se fasse au minimum un mois à l’avance : cela permet à tout le monde de s’organiser suffisamment tôt, que ce soit à domicile ou à l’extérieur. Par exemple, la saison dernière, nous avons connu la date de la rencontre Le Havre – Lens une semaine à l’avance. Il est très difficile pour les associations d’organiser les déplacements en si peu de temps.

- Que penses-tu de l’attitude de Frédéric Thiriez et de la LFP concernant les banderoles de « SOS Ligue 2 » et leur interdiction dans les stades ?

Monsieur Thiriez critique constamment l’attitude des supporters de football. Quand on voit qu’il préfère la censure au dialogue, on se demande si ce sont les supporters les plus bêtes… Pour rappel, Frédéric Thiriez nous avait dit que la porte était grande ouverte et qu’une réunion aurait lieu début 2013 concernant la programmation des matchs et sur d’autres sujets. Janvier 2013, il nous confirmait qu’elle aurait bien lieu. Malgré nos différentes relances, que ça soit par mail ou téléphone, celle-ci n’a jamais eu lieu. Nous avons rédigé une lettre ouverte pour également instaurer un dialogue. Monsieur Thiriez en a décidé autrement… On remarquera son professionnalisme… Maintenant, le collectif se bat pour avoir le droit de s’exprimer.

- Pour protester contre l’application de la « taxe à 75% » au monde du football, les clubs menacent d’une grève le week-end du 30 novembre. Partages-tu la vision des clubs ?

Je n’ai pas spécialement d’avis sur la taxe à 75%. Ce qui est regrettable c’est qu’on peut voir que l’ensemble des clubs peut se rassembler sur certains sujets. Il serait bon qu’ils le fassent également quand cela concerne l’ensemble des supporters.

Interview réalisée par Thomas pour MadeInLens.com

L'équipe de MadeInLens tient à remercier chaleureusement Pierre
pour sa sympathie et sa disponibilité pour réaliser cette interview

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.