updated 09/12/2016 05:38

Le RC Lens brille (enfin) dans un match à enjeux

09-RC-Lens-FC-MetzCe soir, 9e journée de Ligue 2, le RC Lens recevait le FC Metz, autant dire que l'emporter n’était pas chose aisée mais les trois points étaient nécessaires.

Nécessaires pour chasser le doute qui s'insinue doucement dans les têtes des joueurs et des supporters, mais aussi pour remonter au classement et surtout relancer une machine lensoise grippée depuis la trêve internationale.

Fait marquant avant le coup d’envoi, la titularisation de Yoann Touzghar en pointe de retour de blessure et la mise à l’écart du groupe de Lalaina Nomenjanahary, peu en jambes ces derniers temps.

Dès le coup d’envoi, Lens laisse espérer un beau match avec Yoann Touzghar, bien lancé en profondeur, qui prend la défense de vitesse mais son tir est trop haut (1min).

Alors que les deux équipes se font face, Nicolas Fauvergue trouve Diafra Sakho en profondeur qui en un contrôle se place idéalement, tire et marque en finesse dans le but d'Aréola (0-1; 7min).

La possession a beau être en faveur du RC Lens, les joueurs d’Antoine Kombouaré restent bloqués aux 30 mètres et font face à un bloc messin qui coulisse très bien. Les Lensois, à court d’idées, s’en remettent alors aux longs ballons depuis la défense mais sans succès face à l’arrière-garde messine emmenée par Sylvain Marchal.

Ce dernier sortira sur blessure à la 28e sur une entorse suite à un contact avec Yoann Touzghar. Une blessure non sans conséquence pour Metz car la sortie du capitaine messin coïncide avec le renouveau lensois. Le Racing se fait alors plus inspiré, plus précis et plus percutant et les actions se multiplient notamment par Danijel Ljuboja qui voit d’abord sa tête repoussée par Carasso, puis un tir violent qui prenait la direction de la lucarne.

Arrive alors le coup de patte de Alaeddine Yahia qui, avec la précision d’un Zidane, trouve Yoann Touzghar en profondeur plein axe. L’attaquant lensois contrôle admirablement le ballon et tire instantanément. Le ballon passe sous le corps du portier messin et Lens égalise (1-1; 38min).

Lens restera dangereux jusqu’à la mi-temps mais sans parvenir à trouver le fond des filets. 


A la reprise, Antoine Kombouaré effectue son premier changement. Landre, blessé, sort au profit de Gbamin. Un coaching gagnant?

Lens revient avec de meilleures intentions. Les Lensois sont plus percutants et agressifs sur le ballon et cela se traduit dès la 50ème minute de jeu. Coup franc excentré côté gauche tiré rentrant par Salli, seul Gbamin, d'ailleurs seul aux six mètres, touche le ballon. Le jeune Lensois permet au Racing de mener 2 à 1 (2-1; 50min).

Un avantage de courte durée, en effet dès la 61ème minute et un ballon perdu côté droit par Chavarria et Gbamin, Bussman centre pour Lejeune complètement seul au deuxième poteau... Sa tête trompe Aréola qui effleure malgré tout le cuir (2-2; 61min).

Mais le Racing en veut ce soir, le Racing veut sa victoire et ça se traduit par du jeu, des actions. Petit jeu à trois entre Baal, Ljuboja et Touzghar. Baal centre pour Ljuboja qui remet  immédiatement de la poitrine pour Touzghar, malheureusement sa volée est contrée (64min).

La dynamique lensoise est enfin récompensée à la 69ème minute de jeu. Salli, très en jambe, hérite d'un ballon côté gauche, il fixe la défense et sert très proprement Chavarria qui voit son tir légèrement dévié dans le but de Carasso (3-2; 69min).

Reste maintenant à conserver cet avantage face à une équipe messine qui joue les contres à fond. Le Racing se fait d’ailleurs très peur à la 72ème et une tête sur la barre de Bussman suite à une remise approximative de Fauvergue dans la surface. Aréola sauvera ensuite le ballon qui était toujours en jeu...

Un avertissement qui servira de leçon au Racing car malgré le pressing de Metz en fin de match et les centres à répétition sur ce diable de Sakho, les joueurs d’Antoine Kombouaré tiendront le coup.

Le Racing s’impose donc 3 à 2 en ayant été mené au score assez rapidement. On notera le bon match des ailiers lensois et notamment d'Edgar Salli qui a usé de sa vitesse et de sa technique pour affoler la défense messine.
Avec cette victoire, Lens remonte ainsi sur le podium en seconde position et se soulage après une série de matchs inquiétante.

Matthieu

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.