updated 09/12/2016 16:16

RC Lens - CA Bastia : victoire méritée du RC Lens

01-RC-Lens-CA-BastiaCe dimanche soir, le RC Lens retrouvait officiellement les joutes de la Ligue 2 dans un stade Bollaert-Delelis chaud bouillant, la répétition générale effectuée contre l'OM il y a une dizaine de jours ayant montré toutes les attentes de ce public lensois qui ne rêvent qu'à une remontée en Ligue 1. Et face aux Sang et Or, le CA Bastia, fraîchement promu de National, effectuait son baptême du feu en Ligue 2. Tout opposait les deux équipes et le duel s'annonce déséquilibré... sur le papier car, sur le terrain, la réalité est bien différente.

 

Du côté du RC Lens, Alphonse Aréola est titulaire dans les buts pour ses débuts au stade Bollaert. Antoine Kombouaré fait confiance à Patrick Fradj sur le flanc droit de la défense lensoise, tandis que le reste de la composition est celle attendue, avec un système en 4-4-2.

La première mi-temps est essentiellement lensoise. En dehors de rares incursions, où ils ont fait preuve d’un jeu assez propre, le CA Bastia n’a pas véritablement inquiété la défense lensoise. Mais c’est en défense que le CA Bastia pose de gros problèmes aux Sang et Or, notamment grâce à une organisation défensive en 3-5-2 qui laisse peu d’espaces aux attaquants lensois.

Le RC Lens obtient quelques situations, débouchant souvent sur des corners, mais Pierrick Valdivia se révèle peu inspiré. Sur le flanc droit, Pablo Chavarria montre se technique, Patrick Fradj sa vitesse et sa fougue, mais c’est surtout Danijel Ljuboja qui se met en valeur par quelques gestes techniques. Mais surtout, l’attaquant serbe se crée les deux plus belles occasions de la première mi-temps. A la 29e minute, un centre de Ludovic Baal, très intéressant en latéral gauche, trouve le Serbe dont la tête passe à côté. Et quelques minutes plus tard, c’est le poteau qui sauve le portier corse sur une frappe de Danijel Ljuboja de la droite. Yohan Touzghar obtient également quelques occasions, mais ses frappes n’inquiètent pas forcément Sébastien Lombard.

En cette première mi-temps, on sent un RC Lens appliqué, qui veut bien faire, qui combine plutôt bien et se crée quelques occasions mais l’efficacité n’est pas encore au rendez-vous.

Le début de seconde mi-temps est absolument en faveur des Sang et Or. Le CA Bastia ne passe pas le milieu de terrain et, à la 48e minute, Yohan Touzghar prend de vitesse la défense bastiaise avant d’être déséquilibré par le portier corse. Laurent Duhamel désigne le point de pénalty et Danijel Ljuboja se charge de la sentence, d’une lourde frappe en hauteur qui prend Sébastien Lombard à contre-pied. Libérés, les Lensois se créent quelques bonnes occasions, mais sans concrétiser. Touché à la hanche, Patric Fradj doit céder sa place à Jean-Philippe Gbamin, qui se positionne en latéral droit.

L’heure de jeu est dépassé et les Sang et Or reculent légèrement, laissant quelques espaces aux Bastiais, qui obtiennent deux corners entre la 65e et la 70 minute. Lens procède en contres et se créent quelques situations intéressantes, mais sans les exploiter correctement. Danijel Ljuboja se met encore en valeur avec un coup-franc sous la barre de Sébastien Lombard, mais le gardien corse détourne difficilement en corner à la 79e minute.

Les dix dernières minutes s’écoulent assez tranquillement, mais le CA Bastia aurait pu égaliser sur une situation très chaude. Sur un centre de la gauche de N’Diaye, Pastorelli est trop juste de quelques centimètres pour reprendre efficacement le ballon.

La fin de match est gérée par le RC Lens, qui l’emporte finalement au terme d’un bon match. Pour la première fois depuis 2008, le RC Lens l’emporte lors de la première journée. Face à un CA Bastia, qui a beaucoup ennuyé le secteur offensif lensois, les Sang et Or ont dominé largement la rencontre, lançant bien sa saison en prenant trois points très importants.

Du côté des satisfactions, elles sont nombreuses. La défense a peu été inquiétée et s’est montrée rassurante. Repositionné en latéral, Ludovic Baal a réalisé un bon match, tout comme Patrick Fradj et, après son entrée en jeu, Jean-Philippe Gbamin. Sur le plan offensif, Danijel Ljuboja et Pablo Chavarria ont régalé le public du stade Bollaert-Delelis par leur technique, leurs appels et en se créant pas mal de bonnes situations.

Ce soir, le RC Lens s’est rassuré et a correctement lancé sa saison, mais il faudra attendre quelques matchs pour voir si ce RC Lens 2013-2014 tient la route et peut nous faire rêver. En tout cas, le public de Bollaert n’attend que ça !

Thomas

Image : DavidB Art-Design

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.