Jeff Reine-Adélaïde, un joueur tant convoité et oublié au RC Lens

Jeff Reine Adelaide RC Lens

Le 18 avril 2015, Jeff Reine-Adélaïde est appelé par Antoine Kombouaré dans le groupe professionnel du RC Lens pour affronter Metz. A tout juste 17 ans, le milieu offensif débute la rencontre sur le banc et n'entrera pas en jeu, c'est sa seule apparition avec le groupe pro Sang et Or. Quatre ans plus tard, sous les couleurs angevines, il flambe et affole le mercato estival avec un transfert à l’Olympique Lyonnais pour 25 millions d’Euros (+1,5M€ de bonus et un pourcentage à la revente).

Jeff Reine-Adélaïde et le RC Lens, une histoire qui tourne court. 

Le jeune français débute sa carrière à l'US Torcy avant de poursuivre sa carrière dans le club lensois, qu'il rejoint en 2010 à l'âge de 12 ans. Jeune talentueux, aux qualités techniques impressionnantes, il ne tarde pas à se faire remarquer dans les catégories de jeunes, ce qui lui permet d'être sélectionné dans chaque Équipe de France de sa catégorie. “JRA” grimpe les échelons assez rapidement et évolue avec l'équipe réserve lensoise, et ses performances lui permettent d'intégrer le groupe pro sans jamais entrer en jeu en match officiel. En 2015, alors que le club lensois est toujours dans la tourmente et l’incertitude financière des années sombres d’Hafiz Mammadov, le milieu offensif est bradé en Angleterre, à Arsenal, qui le recrute avec Yassin Fortuné pour à peine 4 millions d’Euros. Contexte différent, époque révolue désormais où les jeunes formés à la Gaillette n’avaient même pas le temps d’éclore en équipe première avant d’être vendu pour la survie financière du club. Autre époque, autre contexte...

Arsenal, une marche un peu trop haute

A seulement 17 ans, le voilà plongé au sein d'un club d'un tout autre niveau : Arsenal. Les Gunners et leurs joueurs internationaux, le voilà au cœur d'un vestiaire de grands noms du football et sous la houlette d'un entraîneur hors normes : Arsène Wenger. Le jeune Français va attendre janvier 2016 pour jouer son premier match officiel sous les couleurs londoniennes. Entré en jeu à la 81e face à Sunderland, il goûte à la Premier League. Mais le joueur formé au RC Lens va voir son temps de jeu chez les pros se résumer à quelques apparitions furtives et il passera plus de temps sur les terrains avec les U21 puis les U23. Ses années à Arsenal l'auront sûrement fait grandir et il aura appris auprès de Wenger et des grands joueurs. En tout cas, il a eu l'intelligence de revenir à un club plus modeste qui a su le remettre en jambes et le relancer.

Angers SCO, l'explosion à l'état pur de “JRA”

Avec 8 matchs en pro à Arsenal et dix mois sans jouer au plus haut niveau, JRA est prêté au club angevin au mercato hivernal 2018 et va se refaire une santé. Lors de cette fin de saison 2017-2018, il va prendre part à 10 matchs sans se montrer décisif mais se distingue par ses accélérations et ses prises de balles. Très apprécié par les supporters angevins, il a aussi conquis les dirigeants puisqu'en juillet 2018, il signe quatre ans en faveur du SCO avec un transfert estimé à 1,5M€. La saison dernière sera celle qui le met sous la lumière des projecteurs : 35 matchs disputés, 3 buts et 3 passés décisives. JRA dribble, passe, accélère, marque et fait marquer : c'est tout ce qu'il aime. Repositionné en “box to box” par Stéphane Moulin, il exprime tout son talent à ce poste grâce à ses qualités techniques. Véritable chouchou du public, il se sent bien en Anjou et ça se voit sans son jeu.

JRA, des performances qui ne passent pas inaperçues

Si sa saison dernière fut très bonne, que dire de son premier match face à Bordeaux ? Un but et une passe décisive, quoi de mieux pour débuter ? Les Bordelais n'ont pas su l'arrêter balle aux pieds, il a dicté le jeu à son rythme. Sorti sous les applaudissements du public angevin, était-ce son dernier match sous les couleurs angevines ? Les prétendants étaient nombreux à frapper à la porte : Monaco, le Bayern, Lyon, Lille et Porto étaient sur le dossier, mais ce sont les Gones qui se sont montrés les plus convaincants avec une offre de 25M€ (plus bonus) et un contrat de 5 ans pour le milieu offensif. A lui de confirmer chez les Gones, entourés par plusieurs de ses coéquipiers de l’équipe de France Espoirs, et de franchir une nouvelle marche dans sa carrière.

Romain BLOT 

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.